BFMTV

Paris au cinéma: quand le 7e Art s’infiltre à l’Elysée

Les Saveurs du palais

Les Saveurs du palais - Copyright Alamode Film

PARIS AU CINEMA - BFMTV.com vous invite chaque semaine à découvrir comment le 7e Art a représenté la Ville Lumière.

L'annonce a surpris tout le monde, en février dernier: "On veut tourner les Tuche 3 à l'Élysée". C'est Jeff Tuche lui-même, Jean-Paul Rouve, qui a annoncé l'heureuse nouvelle au micro d'Europe 1: "On voudrait faire Jeff Tuche président. On va essayer de l'écrire! Ça nous plaît d'immerger les Tuche dans la politique et le monde parisien".

En attendant de voir sur grand écran la passation de pouvoir entre Emmanuel Macron et Jeff Tuche, les tournages à l'Elysée se multiplient. Dans les années 1960 et 1970, cela aurait été difficilement inenvisageable pour une "question de sécurité, naturellement, mais aussi de prestige, voire de distance, qu'impose l'exercice du pouvoir à son sommet", note dans L'Elysée: histoire, secrets, mystères Jacques Santamaria et Patrice Duhamel. Selon les deux auteurs, il a fallu attendre 2007 pour pouvoir obtenir une autorisation de tournage. 

Il faut compter 8.000 euros pour une journée de tournage au 55, rue du Faubourg-Saint-Honoré et 7.000 euros pour l'hôtel de Marigny, "dépendance du Palais où on peut utiliser un bureau ou un salon en le faisant passer pour une pièce de l'Elysée", indiquent-ils avant d'ajouter que "ces recettes sont versées au budget de l'Etat". La cour de l'Elysée est particulièrement prisée. En 2010, Pierre Schoeller y a ainsi tourné pendant les vacances présidentielles des scènes de son drame politique L'Exercice de l'Etat, avec Michel Blanc, Olivier Gourmet et Zabou Breitman. En 2013, Jamel Debbouze y était aussi pour La Marche, qui reconstitue la "marche des Beurs" de 1983.

Dany Boon, Catherine Frot...

La comédie semble apprécier le perron de l'Elysée. Dany Boon a eu le "privilège", explique Le Parisien, de "débarquer avec près de 80 personnes" au palais pour les besoins de son dernier film Raid Dingue. Le temps d'un après-midi, alors que François Hollande était à Bordeaux pour inaugurer la Cité du vin, l'immortel auteur de Bienvenue chez les Ch'tis a pu utiliser l’escalier Murat, qui permet d’accéder au premier étage où sont situés les bureaux présidentiels. Pour l'heure, le bureau du président de la République n'a pas encore accueilli de tournage. 

Autre film dont l'action se déroule principalement à l'Elysée: Les Saveurs du palais avec Catherine Frot et Jean d'Ormesson. Ce dernier joue dans cette comédie de Christian Vincent un président qui ressemble étrangement à François Mitterrand. L'histoire, en effet, s'inspire librement de la vie de Danièle Mazet-Delpeuch, cuisinière du président socialiste. Si quelques scènes ont été tournées dans la cour d’honneur, le grand vestibule et la salle des fêtes, l'essentiel du tournage, pour les intérieurs, s'est déroulé à l'hôtel du Châtelet, où se situe le ministère du Travail. 

"On a eu la chance de tourner plusieurs jours à l’Élysée pendant la réunion du G20 à Cannes", a raconté Christian Vincent, cité par Allociné. "Sarkozy étant absent de Paris, on nous avait accordé une autorisation assez exceptionnelle. Quand [Catherine Frot] arrive pour la première fois au Palais de l’Élysée, nous sommes dans le vrai décor." Un vrai décor que devrait pouvoir bientôt Jeff Tuche et sa famille. Reste à savoir ce que ces bons vivants y maniganceront. 

Jérôme Lachasse