BFMTV

Lars Von Trier s'inspire de Donald Trump pour le serial-killer de son prochain film

Le film, dont le tournage commencera en mars en Suède, devrait paraître au cours de l'année 2018. 

Le film, dont le tournage commencera en mars en Suède, devrait paraître au cours de l'année 2018.  - Wikimedia

Selon les mots du cinéaste, The House That Jack Built "célèbre l'idée que la vie est mauvaise et inhumaine, ce que prouve malheureusement l'émergence récente de l'Homo Trumpus".

Si Lars Von Trier prévoit de faire son grand retour cette année, c'est peut-être que l'actualité lui donne des idées. Pour le personnage de serial-killer de son prochain film, The House That Jack Built, le cinéaste danois a confié s'être inspiré de... Donald Trump.

Le réalisateur de Nymphomaniac, plutôt discret dans les médias depuis qu'il s'est fait bannir du festival de Cannes en 2013 pour une plaisanterie sur Hitler, s'est confié dans les pages du Guardian au sujet de ce nouveau long-métrage. 

Décrit par Variety comme "un film de serial-killer comme vous n'en avez jamais vu", The House That Jack Built propose de suivre douze années durant la métamorphose d'un homme "extrêmement intelligent" qui, de meurtre en meurtre, devient un tueur en série.

Initialement conçu comme une une série, le long-métrage célèbre, selon les mots du réalisateur, "l'idée que la vie est mauvaise et inhumaine, ce que prouve malheureusement l'émergence récente de l'Homo Trumpus - le roi rat." Une allusion non dissimulée au nouveau président des États-Unis. 

Sortie prévue en 2018

La semaine dernière, Lars Von Trier a partagé la première photo promotionnelle du film: un cliché de lui-même, en tenue d'époque, muni d'une faux et en train de sonner une cloche.

Selon lui, ce cliché énigmatique est avant tout "une référence cinématographique" - vraisemblablement au film de 1932, Vampyr ou l'étrange aventure d'Allan Gray. 

Dans le film, apparaîtront, aux côtés de Matt Dillon, qui incarne le rôle principal, les acteurs Bruno Ganz (La Chute), Riley Keough (American Honey) et Sofie Gråbøl (The Killing).

Le film, dont le tournage commencera en mars en Suède, devrait paraître au cours de l'année 2018. 

Claire Rodineau