BFMTV

Harrison Ford: "Je tourne Indiana Jones 5 dans deux mois"

Harrison Ford dans Indiana Jones et le Royaume du crâne de cristal

Harrison Ford dans Indiana Jones et le Royaume du crâne de cristal - Paramount Pictures

Harrison Ford s'apprête à retrouver son personnage culte dans un cinquième volet toujours réalisé par Steven Spielberg.

Indiana Jones revient bientôt. Prévu pour 2021, le cinquième volet de la saga réalisée par Steven Spielberg commencera bientôt son tournage, à en croire Harrison Ford. Interrogé par CBS sur ses rôles iconiques de Han Solo et Indiana Jones, Harrison Ford a dit être heureux de les retrouver et n'avoir qu'une seule exigence les concernant: "Ne pas avoir l'air d'un con." 

"Je vous donnerai bientôt une réponse plus approfondie puisque je vais tourner dans deux mois Indiana Jones 5", a-t-il révélé. "J'adore retrouver ces personnages. Quand nous avons l'opportunité d'en faire un nouveau, c'est parce que les gens sont fans. Je fais tout pour que nos efforts soient à la hauteur de notre ambition de départ. Nous avons une responsabilité envers nos clients [les fans, NDLR]."

"Ce n'est pas un reboot, mais la suite de l'histoire"

Selon la productrice Kathleen Kennedy, patronne de LucasFilm, le scénario est en train d'être terminé: "On travaille toujours dessus, on peaufine le script et une fois qu'on aura eu ce que nous recherchons, nous serons prêts [à tourner]", a-t-elle déclaré à la BBC lors de la cérémonie des BAFTA. "Harrison Ford est toujours impliqué, bien sûr. Ce n'est pas un reboot, mais la suite de l'histoire."

Toujours signée Steven Spielberg, cette cinquième aventure a pris du retard après le départ du scénariste David Koepp. Jonathan Kasdan, fils de Lawrence Kasdan, le scénariste des Aventuriers de l'arche perdue, a été engagé pour le remplacer.

Sortis entre 1981 et 2008, Les Aventuriers de l'arche perdue, Le Temple maudit, La Dernière Croisade et Le Royaume du crâne de cristal ont tous rencontré de immense succès au box-office. Le dernier volet a cependant suscité des critiques virulentes. 

Jérôme Lachasse