BFMTV

George Lucas éreinte le nouveau Star Wars et Disney

George Lucas et J. J. Abrams, lors de l'avant-première de Star Wars: Le réveil de la Force, le 14 décembre à Hollywood.

George Lucas et J. J. Abrams, lors de l'avant-première de Star Wars: Le réveil de la Force, le 14 décembre à Hollywood. - Ethan Miller - Getty Images North America - AFP

Le créateur de Star Wars n'est pas très tendre à l'égard du nouvel opus réalisé par J. J. Abrams. Se lâchant dans une interview télévisée, il égratigne également Disney.

"J'ai vendu mes enfants à des marchands d'esclaves". Après avoir fait bonne figure sur tapis rouge, lors de l'avant-première du Réveil de la Force, George Lucas, le créateur de Star Wars, laisse désormais éclater son amertume. Dans une longue interview diffusée sur la chaîne américaine PBS, il évoque le septième volet de la saga et éreinte le groupe Disney au passage. La phrase s'achève sur un rire, mais le reste de l'interview donne le ton. 

Si J. J. Abrams a tout fait pour que les fans se sentent comme Han Solo dans ses vieux habits d'aventurier interstellaire, avec un hommage très appuyé à la première trilogie des années 70-80, il n'a pas conquis Lucas. Trop "rétro" pour lui.

"Ils voulaient faire un film rétro. Je n'aime pas ça. Je travaille très dur pour que chaque film soit différent". Le réalisateur, qui a vendu LucasFilm à Disney en octobre 2012 pour un montant évalué à 4 milliards de dollars, raconte aussi comment il a été écarté par Disney.

"Vieilles blessures"

"Ils ont décidé de ne pas utiliser mes scénarios. Ils n'avaient de toute façon pas très envie que je sois impliqué dans les nouveaux films, ajoute-t-il. Si j'y étais allé, je n'aurais causé que des problèmes, parce qu'ils ne faisaient pas ce que je voulais qu'ils fassent. J'aurais tout foutu en l'air." 

Père séparé de ses "enfants", George Lucas se sent aussi comme un amant éconduit: "Quand vous rompez avec quelqu'un, la première règle, c'est de ne pas l'appeler, la deuxième, c'est que vous n'allez pas chez elle pour voir ce qu'elle fait. Parce que si vous faites ça, vous ravivez de vieilles blessures. Et cela rend les choses encore plus difficiles à vivre". Pas sûr que J. J. Abrams le contacte pour travailler sur l'épisode VIII.

Magali Rangin