BFMTV

Festival de Cannes: une brève histoire de la palme

Depuis 1998, c'est Chopard, partenaire officiel du festival, qui fournit la palme.

Depuis 1998, c'est Chopard, partenaire officiel du festival, qui fournit la palme. - Fabrice Coffrini - AFP

Le festival de Cannes ne serait pas tout à fait le même sans la palme, décernée par le jury. Et pourtant, elle n’a pas toujours existé. Petite histoire de l'une des récompenses les plus convoitées du cinéma.

C’est un petit objet doré, plutôt élégant et très convoité. Comme une grosse broche, posée sur son écrin. On la brandit, on l’exhibe, on la serre contre soi. Cet objet, c’est la palme d’or, récompense suprême décernée à un long métrage et à deux acteurs- un homme, une femme-, par le jury du festival de Cannes. A quelques semaines du début du festival, nous l'avons décortiquée, étudiée, soupesée. En commençant par une question cruciale...

> Pourquoi c’est une palme?

Venise a son lion, Berlin son ours, pourquoi le festival de Cannes a-t-il une palme? Pour la simple raison qu’elle figure sur le blason de la ville (flanquée de deux fleurs de lys). Mais si la palme a toujours représenté la ville, elle n’a pas toujours symbolisé le festival.

> Depuis quand est-ce une palme?

La palme, aujourd’hui indissociable du festival, n’est décernée que depuis 1955. Auparavant, entre 1946 et 1954, les heureux lauréats recevaient “le Grand prix du Festival international du film”, sous la forme d’un diplôme et d’un trophée dessiné par un artiste contemporain en vogue.

En 1954, Robert Favre Le Bret, le délégué général de l’époque, demande à plusieurs joailliers de lui dessiner une palme. C’est la créatrice de bijoux Lucienne Lazon qui est retenue. Mais la palme ne fait qu'une courte apparition, car de 1964 à 1974, le festival revient à sa première formule, décernant à nouveau des "Grands prix". Revenue en 1975 sur la Croisette, elle s'installe pour de bon et devient, en 1980, le logo du festival.

L'affiche sur 50e festival de Cannes, en 1997.
L'affiche sur 50e festival de Cannes, en 1997. © DDB les Arts

>Pourquoi Chopard?

La forme de la palme a un peu évolué au fil du temps et au gré des remodelages effectués par différents joailliers. Tout en gardant le même nombre de feuilles et la même forme de tige. C'est Caroline Scheufele, présidente de la joaillerie suisse Chopard, qui est l’auteur du dernier lifting, en 1997. La marque est depuis 1998 partenaire du festival et offre la palme.

> Combien y en a-t-il?

Le joaillier en fabrique deux chaque année, en cas d’ex aequo, ainsi que deux mini palmes pour les prix d’interprétation masculine et féminine. Une palme d’honneur est également remise à l'occasion. Jean-Paul Belmondo en a reçu une en 2011, ou encore Clint Eastwood en 2009. Des ex-aequo, il y en a eu, dans l'histoire de la palme. Volker Schloendorf (Le Tambour) et Francis Ford Coppola (Apocalypse Now) sont ainsi repartis chacun avec une palme sous le bras en 1979, tout comme Akira Kurosawa (Kagemusha) et Bob Fosse (All Tha Jazz) en 1980 et Abbas Kiarostami (Le goût de la cerise) et Shohei Imamura (L'Anguille) en 1997.

En 2013, coup de théâtre, le jury décide d'attribuer la palme à Abdellatif Kechiche pour La vie d'Adèle, mais aussi à ses deux actrices Adèle Exarchopoulos et Léa Seydoux. Prenant tout le monde au dépourvu. Chopard a donc dû réaliser une palme supplémentaire, en plus de la palme "de secours".

> Il y a quoi dedans?

De l'or chilien et du cristal de roche allemand. L'or (118 grammes et 18 carats) provient d’un lingot fondu et coulé dans un moule de plâtre et de cire. Limée, polie, ciselée, la palme est fixée sur une tige et posée sur un bloc de cristal de roche taillé en diamant. Il faut 40 heures de travail pour la fabriquer.

L'objet- la palme et son socle- pèse 1,4 kg, mesure 13,5 cm de haut et 9 cm de large, et vient se nicher dans un écrin de maroquin bleu. Elle est alors jalousement surveillée jusqu'à sa remise, le dernier jour du festival. Sa valeur est estimée à 20.000 euros. 

> Comment voyage-t-elle?

La palme est fabriquée à Genève, en Suisse (comme on le voit sur la vidéo ci-dessus) et acheminée "en jet privé", avec un important dispositif de sécurité", comme le confiait Raffaella Rossiello, directrice de la communication à 20 Minutes en 2011. Comme les grandes stars.

Depuis quelques années, de retentissants vols de bijoux ont lieu pendant le festival. La palme, conservée dans un endroit tenu secret, a jusqu’ici été épargnée. En 2013, des bijoux que la maison Chopard devait prêter à des stars ont été dérobés dans la chambre d’hôtel d’une employée. Les cambrioleurs ont carrément descellé et emporté le coffre dans lequel ils se trouvaient.

> Y a-t-il eu des incidents de palme?

Pas de vol, donc, mais une chute. Marc Couttet, directeur du département création haute joaillerie chez Chopard, évoquait ainsi l'année dernière son effroi en voyant choir la palme des mains de Lars Von Trier. Récompensé pour Dancer in the Dark en 2000, le réalisateur danois l'avait élevée "au-dessus de sa tête comme un footballeur lèverait sa coupe. La palme s'est écrasée au sol sur le tapis. Sous le regard très amusé de Catherine Deneuve". "Heureusement, le tapis était épais." Et la palme solide.

Lars Von Trier et Björk, exhibant leurs palmes respectives en 2000.
Lars Von Trier et Björk, exhibant leurs palmes respectives en 2000. © Jack Guez - AFP
Magali Rangin