BFMTV

Avant Les animaux fantastiques, J.K. Rowling ne s'était "jamais imaginée scénariste"

Le spin-off de Harry Potter déferle sur les écrans ce mercredi. Une occasion de prolonger la magie et de découvrir J. K. Rowling dans la peau d'une scénariste.

Tout ce qu'elle touche se transforme en or. Ou en tout cas en dollars. Alors que sort ce mercredi en salles le premier volet des Animaux fantastiques, J.K. Rowling, la maman de Harry Potter, évoque cette première incursion dans le monde du cinéma. C'est en effet la première fois que l'auteur britannique endosse le rôle de coscénariste.

"Quand les studios m'ont dit qu'ils souhaitaient faire quelque chose avec le livre Les animaux fantastiques, j'ai dit 'ok'. Et là je me suis rendu compte que son héros Norbert [Dragonneau, le héros des Animaux fantastiques], était toujours en moi. Je me suis mise alors à écrire des indications sur lui. Et puis ça s'est transformé en histoire, en script. A ce stade ils m'ont dit 'vas-y, continue!' Mais moi je ne m'étais jamais imaginée devenir scénariste", a expliqué l'auteur, lors de l'avant-première du film, à Londres, mardi.

J.K. Rowling assure que le projet n'est pas un prétexte pour surfer sur le succès commercial de ce qui est devenu un empire. "J'ai toujours été intriguée par Norbert", a-t-elle affirmé lors d'une conférence de presse à New York. Le script est né "parce que c'est ce que je voulais vraiment écrire".

Créatures extraordinaires égarées

Le long-métrage, qui sort mercredi en France, met en scène un jeune homme (interprété par l'acteur britannique oscarisé Eddie Redmayne) devenu spécialiste de ces "animaux fantastiques" bien connus des sorciers mais dont les humains ordinaires, les "moldus", ignorent tout ou presque.

De passage à New York en 1926, plus de soixante ans avant le début des aventures d'Harry Potter, il va égarer certaines des créatures extraordinaires qui voyageaient avec lui et se retrouver, malgré lui, au coeur d'une intrigue qui fait trembler la ville. Le choix de New York, loin de la campagne anglaise, permet au film de se détacher plus facilement du très lourd héritage d'Harry Potter et de voler de ses propres ailes, dans un décor impressionnant, entièrement reconstitué en studio.

Congrès magique

Ce jeune héros va faire rapidement la connaissance de Tina, agent d'élite du Congrès magique des Etats-Unis en situation professionnelle difficile. Avec la soeur de Tina, Queenie, et un quidam improbable, Jacob Kowalski, moldu de surcroît, ils vont former un curieux attelage qui va s'inventer un destin dans l'adversité.

Cinq volets des aventures de Norbert Dragonneau sont déjà prévus, dont le prochain doit se dérouler à Paris.

M. R. avec AFP/ Sujet vidéo Claire Fleury