BFMTV

Britney Spears: sa mère implante une puce GPS dans son épaule pour la surveiller

Britney Spears, le 30 août 2015

Britney Spears, le 30 août 2015 - Kevork Djansezian - Getty - AFP

Face à la dépression nerveuse de la chanteuse en 2007, Lynne a implanté une balise à chacune de ses filles: Britney Spears et sa petite soeur, Jamie Lynn.

Si Britney Spears a bel et bien survécu à l’année 2007, elle y a cependant laissé quelques cheveux, un peu de sa dignité et a surtout récupéré une puce GPS, en guise de souvenir.

Dans un entretien accordé au magazine Society - qui consacre une enquête au come-back de la chanteuse dans son numéro du mois d’avril - Will, l’oncle de la pop star, a évoqué le passage à vide de l’ex-enfant Disney. Selon ses dires, Kevin Federline, le mari de Britney Spears de 2004 à 2006 en serait à l’origine.

"C’est lui qui a fait prendre à Britney toute sortes de drogues. Beaucoup de meth. C’était 20 heures par jour. Je peux vous dire que celui-là il ne savait même pas ce que c’était d’aller à la chasse", a-t-il confié.

Une partie du staff de Britney rapidement remercié

En 2007, la chanteuse avait finalement fini par divorcer, avant de sombrer dans une forte dépression nerveuse. L’épisode de Britney Spears se rasant le crâne avait notamment fait le tour du monde.

Toujours d’après son oncle, c’est à ce moment là que les parents de l’artiste ont décidé d’intervenir. Son père, Jamie, alors nommé tuteur légal de sa fille n'avait pas hésité à emménager chez elle.

"Il n’a pas toujours été présent pour Britney. Mais le jour où il a compris qu’il se passait quelque chose de grave, c’est quand Britney n’est pas rentrée à la maison pour Thanksgiving. Là, il a pris les choses en main et on est allés s’installer dans la maison de Britney, à Los Angeles. Une fois sur place, il a commencé à virer une bonne partie de son staff", a-t-il expliqué.

Sa mère, Lynne, avait, elle, opté pour une méthode encore plus radicale, décidant d’implanter "une puce GPS dans l’épaule gauche de Britney et sa sœur".