BFMTV

Après sa chronique improvisée, Frédéric Beigbeder arrête son billet sur France Inter

Fredéric Beigbeder

Fredéric Beigbeder - RMC

Jeudi 16 novembre, le romancier et réalisateur s'est présenté à l'antenne sans avoir préparé son billet

Après sa chronique improvisée de jeudi, Frédéric Beigbeder a décidé d'arrêter sa chronique matinale sur France Inter, a annoncé dans un communiqué Laurence Bloch, directrice de la radio. 

"Chères auditrices, Chers auditeurs, Vous nous avez exprimé votre déception à l’écoute de la dernière chronique de Frédéric Beigbeder jeudi dernier. Lui-même convient de sa faiblesse et a décidé d’arrêter l’exercice n’ayant plus assez de temps pour s’y consacrer correctement. Merci de votre fidélité et de l’attention que vous portez à France Inter."

"Freddy gagne du temps. Freddy n'a rien fait"

Jeudi 16 novembre, le romancier et réalisateur s'était en effet présenté à l'antenne sans avoir préparé son billet. "Il est crevé, il n'a rien fait", avait déclaré en préambule de son intervention Nicolas Demorand. L'auteur de L'Amour dure trois ans s'était alors lancé dans une tirade pour justifier son absence de préparation: 

"Oui, je sais ce que vous vous dîtes. Freddy gagne du temps. Freddy n'a rien fait. Freddy s'est couché très tard. Freddy a peu dormi. Alors heu..."., avait-il déclaré sur un fond de musique zen, affirmant avoir perdu la "chronique super brillante" qu'il avait écrit sur les gilets jaunes.

Face à une Léa Salamé interloquée, Beigbeder avait déclaré: "Je trouve qu'on est bien [...] Par exemple, Claude Askolovitch, il a lu tous les journaux pour nous éviter de le faire. Nico et Léa, l'émission est à peu près terminée, c'est bon, les interviews sont terminées."

"On s'arrête là? C'était en tout cas la dernière chronique de Frédéric Beigbeder", lui avait répondu Nicolas Demorand après plusieurs minutes de flottement.

Jérôme Lachasse