BFM Paris

Pas de touristes, chômage en hausse... autour de Disneyland Paris, la vie au ralenti

C’est tout un territoire francilien qui vit au ralenti avec la fermeture du parc Disneyland Paris à cause de la crise sanitaire. Pour l’agglomération de Val d’Europe, le bilan est catastrophique.

Depuis fin octobre le parc Disneyland Paris est privé de ses visiteurs en raison des mesures sanitaires. Le parc emploie en temps normal 17.000 personnes. Un manque à gagner colossal pour l'ensemble de la région et pour l'agglomération Val d'Europe qui estime les pertes à 25 millions d'euros pour l'année 2020.

"En gros plus de la moitié des recettes qu'on touche proviennent de l'activité de Disneyland et de la présence des touristes dans le secteur" résume Philippe Descrouet, maire de Serris et président de Val d'Europe Agglomération.

Hausse du nombre de demandeurs d'emploi

La conséquence logique de cet arrêt des activités, c'est l'augmentation du nombre de demandeurs d’emploi, +19% sur le bassin de Marne-la-Vallée.

"Les gens qui occupent quelques activités et qui les ont perdues sont venus s'inscrire" explique Philippe Carpentier, directeur territorial délégué Seine-et-Marne Nord de Pôle Emploi. Mais dans le même temps, les offres d'emploi ont baissé pendant cette période-là, ce qui fait qu'on a les demandeurs d'emploi qui sont beaucoup moins sortis".

Le parc n'a pas annoncé de date de réouverture pour l'heure. Depuis le week-end dernier, le parc d'attraction accueille un centre de vaccination contre le Covid-19, au sein du centre de convention Disney's Newport Bay Club.

Clémence Renard, Thomas Eydoux et Alicia Foricher