BFMTV

United Airlines offre 1,8 million de miles à 3 hackers à son service

Un Boeing 767 de la compagnie United Airlines décolle de l'aéroport de Newark.

Un Boeing 767 de la compagnie United Airlines décolle de l'aéroport de Newark. - Aero Icarus - Flickr - CC

Pour assurer sa sécurité, la compagnie aérienne United Airlines ne lésine pas. Elle a ainsi embauché des hackers pour tester son système de sécurité informatique. Ces derniers ont été récompensés en précieux miles.

La chasse aux failles informatiques, nommée "bounty program", avait été lancée par United Airlines en mai dernier. Les chercheurs de bugs se mettent immédiatement au travail avec des consignes strictes: pas touche aux avions. 

En clair, quelle que soit la faille découverte, hors de question pour eux de s'attaquer à la sécurité des appareils eux-mêmes. L'idée était surtout de repérer les failles du site internet de la compagnie, ainsi que celles pouvant toucher ses applications. 

Une récompense originale

Pour motiver les chasseurs de bugs, la compagnie aérienne a eu la bonne idée de proposer une rémunération en miles, ces points de fidélité qui permettent ensuite d'obtenir des billets d'avion à moindre prix. Les premiers gagnants se sont fait connaître sur les réseaux sociaux. Un Australien a révélé avoir reçu 500.000 miles pour avoir découvert un bug, un autre, Neal Poole, a annoncé avoir touché 300.000 miles pour le même exploit, mais la palme revient à Jordan Wiens, qui a lui touché 1.000.000 de miles pour avoir découvert deux failles de sécurité. 

Comme l'explique le site Silicon.fr, à titre de comparaison, un vol Australie-États-Unis coûte entre 80.000 et 350.000 miles.

Paul Aveline