BFMTV

"Un vieil homme très heureux": Greta Thunberg reprend les mots de Donald Trump pour son départ

La militante suédoise de la cause climatique, Greta Thunberg, le 20 août 2020 à Berlin

La militante suédoise de la cause climatique, Greta Thunberg, le 20 août 2020 à Berlin - Odd ANDERSEN © 2019 AFP

Ce mercredi, sur Twitter, la militante écologiste a détourné un commentaire fait par Donald Trump à son égard pour saluer son départ de la Maison Blanche.

"Un vieil homme très heureux": la militante écologiste suédoise Greta Thunberg a salué mercredi à sa manière le départ de Donald Trump de la présidence américaine, avec exactement les mêmes mots que le chef d'Etat à son encontre en 2019.

"Il a l'air d'un vieil homme très heureux qui est impatient de découvrir un avenir radieux et merveilleux. C'est si beau à voir !", a écrit la Suédoise de 18 ans sur son compte Twitter, dans un message accompagné d'une photo de Donald Trump, sur les marches de son hélicoptère, la mine sombre, à quelques heures de la fin de son mandat. En septembre 2019, Donald Trump, notoirement imperméable aux enjeux climatiques et qui a régulièrement raillé la jeune militante, avait écrit ce même tweet moqueur adressé à Greta Thunberg.

Un précédent en novembre

Il réagissait alors au discours de la jeune fille lors d'un sommet de l'ONU sur le climat à New York, où la Suédoise avait interpellé les dirigeants mondiaux dans un discours passionné, les accusant d'avoir "volé ses rêves et son enfance", d'une voix pleine de colère et de larmes contenues. En réponse au tweet de Donald Trump, Greta Thunberg avait par la suite modifié sa biographie Twitter, en reprenant presque mot pour mot le locataire de la Maison Blanche: "Une jeune fille très heureuse qui est impatiente de découvrir un avenir radieux et merveilleux".

En novembre, après l'élection présidentielle, la militante avait déjà retourné à l'envoyeur un de ses tweets la moquant. "Tellement ridicule. Donald doit travailler à maîtriser sa colère, et aller voir un bon vieux film avec un ami! Relax Donald, relax!", avait-elle écrit au président sortant qui contestait le comptage des voix, détournant un message de Donald Trump à son encontre datant de fin 2019.

R.V. avec AFP