BFMTV
International

Un conseiller de Tony Blair espère que le Brexit sera "annulé"

Alastair Campbell.

Alastair Campbell. - Ben STANSALL / AFP

Alastair Campbell, ancien conseiller et stratège de Tony Blair, partisan des institutions européennes comme ce dernier, et à ce titre opposant farouche à la volonté exprimée par le peuple britannique de quitter l'Union européenne, a avancé ce mercredi sur Europe 1 qu'il pensait un retour en arrière possible sur cette question.

Ancien directeur de la communication et stratège de Tony Blair, avant que celui-ci ne devienne Premier ministre britannique puis pendant son passage au 10, Downing Street, Alastair Campbell était l'invité d'Europe 1 ce mercredi matin pour évoquer le Brexit.

Partisan, comme son ex-patron, des institutions européennes, Alastair Campbell ne veut pas s'en tenir au résultat du référendum de 2016, lors duquel ses concitoyens avaient pourtant dit leur volonté de quitter l'Union européenne.

"Il y a encore une chance d’annuler le Brexit. Je l’espère et je crois que ça va arriver", a-t-il estimé. 

May est "une mauvaise Première ministre" 

Alastair Campbell s'est défendu de vouloir ignorer la voix de la population britannique. Il a affirmé: "Ils n’ont pas mal voté mais la campagne pour le Brexit a été menée par des menteurs, des charlatans."

Il a reconnu qu'il ne pouvait pas être assuré de l'évolution éventuelle de la position de la majorité de ses compatriotes sur ce chapitre mais a estimé: "Dans la politique comme elle est, on ne peut pas être sûr mais je suis confiant car en trois ans tant de britanniques voient que le Brexit tel qu’il a été annoncé n’existe pas donc l’opinion change". 

Alors que Theresa May, la patronne du gouvernement britannique, se rend ce mercredi à Bruxelles pour demander un nouveau report de la sortie effective de son pays de l'Union européenne, Alastair Campbell l'a accablée: "J’ai honte d’être Britannique. Elle va à Bruxelles, demander quelque chose sachant qu’ils vont dire non, qu’ils vont proposer autre chose et qu’elle va accepter". 

Il a poursuivi: "Theresa May est une mauvaise Première ministre. Je ne comprends pas pourquoi elle est en politique. Elle a un profond sens du devoir, des responsabilités mais n’a pas les capacités." Il a encore déclaré: "Je trouve difficile d’avoir de l’admiration pour Theresa May car les leaders politiques sont des gens qui ont une vision pour l’avenir, se battent pour ça". 
Robin Verner