BFMTV

Syrie: cessez-le-feu décrété dans la Ghouta Orientale

Les trois chefs d'état-major, le Turc Hulusi Akar (C), l'Américain Joseph Dunford (G) et le Russe Valery Gerasimov le 7 mars 2017 à Antalya (sud de la Turquie)

Les trois chefs d'état-major, le Turc Hulusi Akar (C), l'Américain Joseph Dunford (G) et le Russe Valery Gerasimov le 7 mars 2017 à Antalya (sud de la Turquie) - -, TURKISH MILITARY PRESS OFFICE/AFP

Un cessez-le-feu a été décrété jusqu'au 20 mars dans un fief des rebelles syriens près de Damas, selon l'armée russe.

Un cessez-le-feu a été décrété jusqu'au 20 mars dans la Ghouta Orientale, un fief des rebelles syriens à l'est de Damas, a annoncé mardi l'armée russe dans un communiqué.

"Le cessez-le-feu a été instauré de 00h01 heure locale le 6 mars (22h01 GMT le 5 mars) jusqu'à 23h59 heure locale (21h59 GMT) le 20 mars dans la Ghouta Orientale", indique le communiqué.

"Aucune violation" de la trêve n'a été constatée depuis son entrée en vigueur, précise-t-il.

Fief de la rébellion syrienne

Pour sa part, l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH) a affirmé que plusieurs bombardements avaient visé mardi les villes de Douma et de Harasta dans la Ghouta Orientale, tout comme plusieurs quartiers rebelles dans l'est de Damas.

Dans le même temps, une source haut-placée citée par le quotidien Al-Watan, proche du gouvernement syrien, a assuré n'avoir "aucune information" sur un éventuel accord de la trêve dans la Ghouta Orientale et dans les autres banlieues à l'est de la capitale syrienne.

La Ghouta Orientale est un fief de la rébellion syrienne, notamment du puissant Jaich al-Islam, le plus important groupe rebelle dans cette région. Depuis plusieurs mois, la zone est dans la ligne de mire de l'armée syrienne et fait l'objet d'intenses bombardements.

G.D. avec AFP