BFMTV

Nucléaire iranien: Paris ne signera pas d'accord sans inspection des sites

Le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius le 27 mai 2015.

Le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius le 27 mai 2015. - Charly Triballeau - AFP

La France n'acceptera pas d'accord sur le nucléaire iranien si Téhéran refuse la vérification de ses installations militaires, a asséné mercredi le chef de la diplomatie française Laurent Fabius, une semaine après que le guide suprême iranien eut exclu toute inspection de ces sites.

"Il n'y aura pas d'acceptation (de l'accord) de la France s'il n'est pas clair qu'une vérification pourra être faite auprès de toutes les installations iraniennes, y compris les sites militaires", a déclaré M. Fabius devant les députés, en souhaitant que toutes les grandes puissances engagées dans les négociations "adoptent la position française".

Les négociations entre l'Iran et les grandes puissances pourraient aller au-delà du 30 juin en raison des difficultés à parvenir à "un bon accord" nucléaire, a affirmé un négociateur iranien en marge d'une séance de discussions à Vienne.

L'Iran et les pays du 5+1 (Etats-Unis, France, Royaume-Uni, Chine, Russie et Allemagne) sont engagés depuis plus de 20 mois dans des négociations en vue de résoudre le dossier nucléaire de Téhéran. Ils ont conclu un accord-cadre le 2 avril et doivent en principe achever la rédaction de l'accord d'ici fin juin.

la rédaction avec AFP