BFMTV
International

Les chefs du MI5 et du FBI mettent en garde contre l'espionnage commercial chinois

Le drapeau chinois flotte derrière des barbelés dans un complexe immobilier du Xinjiang, en Chine, en juin 2019

Le drapeau chinois flotte derrière des barbelés dans un complexe immobilier du Xinjiang, en Chine, en juin 2019 - GREG BAKER © 2019 AFP

Devant un parterre de responsables et de cadres du monde des affaires, le directeur général du MI5 Ken McCallum et le directeur de la police fédérale américaine Chris Wray ont affirmé que la menace des espions chinois ne cessait de grandir.

Les chefs du FBI et du MI5 ont mis en garde ce mercredi contre une poussée de l'espionnage commercial chinois en Occident, lors d'une rare prise de parole commune au siège du renseignement britannique à Londres.

D'après Ken McCallum, directeur général du MI5, le service de renseignement intérieur du Royaume-Uni, a pris soin d'étoffer ses opérations en lien avec la Chine.

"Aujourd'hui, nous menons sept fois plus d'enquêtes qu'en 2018", a-t-il dit. "Nous prévoyons de nous développer à nouveau d'autant, tout en maintenant un effort important contre les menaces secrètes russes et iraniennes".

"Des activités hostiles se déroulent actuellement sur le sol britannique"

Selon lui, les services de renseignement chinois adoptent une approche lente et patiente pour développer des sources et accéder aux informations, et peu de personnes ciblées se reconnaissent comme telles. "Des activités hostiles se déroulent actuellement sur le sol britannique", a-t-il dit.

"En termes de volume, la majeure partie de ce qui est menacé par l'agression du Parti communiste chinois, ce n'est pas, pour ainsi dire, les choses dont je m'occupe. C'est ce dont vous vous occupez, l'expertise, la technologie, la recherche et l'avantage commercial de pointe, développés et détenus par les personnes dans cette salle, et d'autres comme vous", a-t-il ajouté.

La Chine est "déterminée"

Le directeur de la police fédérale américaine Chris Wray a lui déclaré que la menace chinoise était un "danger complexe, durable et omniprésent" pour les Etats-Unis et la Grande-Bretagne ainsi que pour d'autres alliés.

La Chine est "déterminée à voler votre technologie (...) et à l'utiliser pour saper vos activités et dominer votre marché", a-t-il dit.

Les deux hommes ont également averti qu'une invasion chinoise de Taïwan perturberait massivement le commerce et l'industrie mondiaux. Ils ont appelé le monde des affaires à rester vigilant et à signaler d'éventuelles menaces.

"Le Parti communiste chinois s'intéresse à nos systèmes démocratique, médiatique et juridique. Pas pour les imiter, malheureusement, mais pour les utiliser à son profit", a déclaré Ken McCallum.

A.G avec AFP