BFMTV

Le Sud-Coréen Kim Jong-yang élu à la tête d'Interpol

Kim Jong-yang était président en intérim d'Interpol depuis la démission du Chinois Meng Hongwei

Kim Jong-yang était président en intérim d'Interpol depuis la démission du Chinois Meng Hongwei - Roslan Rahman - AFP

Le Sud-Coréen était en concurrence avec un haut fonctionnaire russe, décrié par les États-Unis.

Les délégués d'Interpol ont élu mercredi le Sud-Coréen Kim Jong-yang - actuel président par intérim - à leur tête, a annoncé l'organisation sur Twitter. Il a été choisi face au haut fonctionnaire russe, Alexandre Prokoptchouk.

La course à la présidence de l'agence de police internationale avait tourné mardi au bras de fer entre les États-Unis et la Russie. Washington apportait "fermement" son soutien au concurrent du candidat russe, craignant que l'organisation internationale ne devienne un outil au service du Kremlin. Moscou dénonçait, de son côté une "politisation inadmissible".

La police mondiale est privée de président depuis la "démission" subite de son ancien patron, Meng Hongwei, accusé de corruption en Chine. Il avait mystérieusement disparu début octobre au cours d'un voyage dans son pays.

Les membres d'Interpol étaient réunis en assemblée générale depuis dimanche à Dubaï pour choisir leur nouveau représentant, un poste plus honorifique qu'opérationnel.

Sa. V avec AFP