BFMTV

Le président algérien Abdelaziz Bouteflika hospitalisé à Grenoble

Abdelaziz Bouteflika lors des dernières élections présidentielles en avril dernier.

Abdelaziz Bouteflika lors des dernières élections présidentielles en avril dernier. - Farouk Batiche - AFP

Le président algérien âgé de 77 ans est actuellement hospitalisé à Grenoble. Admis au milieu de la semaine, Abdelaziz Bouteflika souffre de problèmes de santé récurrents.

Abdelaziz Bouteflika est actuellement hospitalisé dans une clinique de Grenoble. Selon une information du Dauphiné Libéré confirmée par Reutersil aurait été admis au milieu de la semaine à la clinique d’Alembert. On ignore encore les raisons de son hospitalisation, mais le président algérien serait sous bonne garde. Un étage entier de la clinique aurait été réservé à son usage, rapporte le quotidien local. Une compagnie de CRS aurait été déployée autour du bâtiment et dans le quartier.

Joint par téléphone, la direction de la clinique n'a pas souhaité faire de commentaire. Pour l'un des journalistes du Dauphiné Libéré, Denis Masliah, "l'hospitalisation aurait été programmée, puisqu'il n'est pas dans un service d'urgence". Selon le quotidien, Abdelaziz Bouteflika est hospitalisé dans un service de cardiologie et maladie vasculaire.

Une attaque cérébrale en 2013

Depuis 2005, Abdelaziz Bouteflika souffre d'importants problèmes de santé. Il est régulièrement hospitalisé en France. En 2005, c'est pour un ulcère de l'estomac. En 2006 et 2011, il est de nouveau hospitalisé à Paris. En 2013, il est admis à l'hôpital du Val-de-Grâce à la suite d'une attaque cérébrale. Il est finalement de retour en Algerie après 80 jours d'absence et une opacité sur son état de santé. Chaque hospitalisation depuis près de dix ans fait l'objet de spéculations dans la presse algérienne, les bulletins de santé restant très rares. 

Plusieurs médias locaux relaient la détérioration de la santé du chef de l'Etat lors de son retour en 2013. Ils sont victimes de censure lorsqu'ils annoncent qu'Abdelaziz Bouteflika se trouve dans un "état comateux" à son retour à Alger.

Des difficultés d'élocution

Laurent Fabius a rencontré lundi Abdelaziz Bouteflika. Le ministre des Affaires étrangères français faisait état à BFMTV "de difficultés d'élocution, il parle avec une espèce de petit micro mais du point de vue intellectuel il fonctionne très bien".

Réélu en 2014

Pourtant, le président algérien en poste depuis 1999 brigue un nouveau mandat au printemps dernier. Il est réélu à la tête de l'Etat pour la quatrième fois consécutive, avec plus de 80 % des suffrages. Très absent pendant la campagne, il s'était montré affaibli lors du vote, se rendant en fauteuil roulant à l'isoloir.

L'une de ses dernières apparitions publiques date d'il y a quelques jours. Le président algérien s'est rendu le 1er novembre au "carré des martyrs", au cimetière d'El Alia à Alger, pour les soixante ans de l'insurrection. Arrivé en fauteuil roulant, rapporte Le Monde, il a déposé une gerbe de fleurs puis s'est saisi du drapeau national qu'il a embrassé.

Carole Blanchard