BFMTV

La mafia détient plus de 5.000 restaurants en Italie

La mafia italienne tient plus de 5.000 restaurants en Italie. (Photo d'illustration)

La mafia italienne tient plus de 5.000 restaurants en Italie. (Photo d'illustration) - AFP

La Confédération des entrepreneurs agricoles italiens dénonce l'infiltration de la mafia italienne dans de nombreux restaurants italiens, jusque dans les exploitations agricoles.

L'emprise de la mafia italienne ne se dément pas. Dans un communiqué publié dimanche 2 avril, la Coldiretti, principal syndicat agricole italien, s'insurge contre le crime organisé, propriétaire de 5.000 restaurants dans le pays. 

"La mafia a profité de la crise économique pour infiltrer massivement l'économie légale", est-il dénoncé. La publication de cette alerte a suivi une vaste opération contre la mafia, lancée le premier week-end d'avril: celle-ci a permis d'établir les liens qui unissent les restaurants touristiques avec les bandes du crime organisé, précise The Local.

Les restaurants, sociétés-écrans des activités illégales

La police a notamment pu saisir les comptes en banque d'une famille napolitaine, ainsi que 24 propriétés, pour un montant total de 20 millions d'euros. Parmi ses acquisitions, le restaurant touristique Donna Sophia dal 1931, situé à Milan. Sur TripAdvisor, le restaurant a été noté par 337 internautes. La famille possède aussi un autre établissement de Naples: la prestigieuse Villa delle Ninfe, spécialisée dans les réceptions de mariage. 

Ce n'est pas la première fois que les restaurants servent de sociétés-écrans aux activités illégales: en 2015, deux célèbres restaurants de Rome avaient été fermés à cause de leurs liens avec la pègre. La mafia n'hésite d'ailleurs pas à exporter ses activités à l'étranger, puisque la 'Ndrangheta (la mafia calabraise) détenait aussi une pizzeria à New York.

"L'agromafia" a rapporté 21,8 millions d'euros en 2016

Pour Coldiretti, ce phénomène qui s'est considérablement accru représente un danger pour l'environnement et le consommateur. En effet, la mafia ne se contente pas d'infiltrer les établissements gastronomiques: l'agriculture est aussi devenue une source importante de revenus pour le crime organisé. En 2016, "l'agromafia" a ainsi rapporté 21,8 millions d'euros, soit 30% de plus que l'année précédente. Les réseaux mafieux infiltrent toute la chaîne de production alimentaire, qu'il s'agisse de bars à la mode, de chaînes de restaurants, ou de la production alimentaire en elle-même. 

Les parrains de la mafia obligent les agriculteurs à leur vendre leur production à bas coût, créant ainsi un monopole.

"L'agriculture est devenue l'un des investissements prioritaires de la pègre. Ils comprennent qu'elle est stratégique en période de crise, car cela leur permet d'infiltrer la société civile de manière générale. Ils conditionnent ainsi le quotidien des gens", conclut Coldiretti. 

Alexandra Milhat