BFMTV

Ukraine: Porochenko présente un plan de paix à Poutine

Petro Porochenko et Vladimir Poutine, le 6 juin 2014.

Petro Porochenko et Vladimir Poutine, le 6 juin 2014. - -

Le président ukrainien et son homologue russe ont échangé pour la première fois, alors que les combats restent réguliers dans les régions de Donetsk et Lougansk. Kiev s'est également plaint d'une incursion de tanks prorusses.

Le président ukrainien Petro Porochenko a présenté jeudi à Vladimir Poutine son plan de paix pour l'Est prorusse mais s'est plaint d'une présumée incursion de tanks russes en Ukraine lors de leur premier échange "substantiel".

"Le président ukrainien a fait part à Vladimir Poutine de son plan de résolution de la situation dans le sud-est de l'Ukraine", a déclaré le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov.

C'était le premier échange les deux hommes après une brève rencontre en France il y a une semaine qui avait fait naître un espoir d'apaisement.

Un des points clé du plan Porochenko est la création de couloirs humanitaires réclamés par Moscou pour permettre aux civils de quitter les zones de combats, où les violences ont fait 270 morts en deux mois.

Explosion de la voiture du chef des insurgés de Donetsk

A Donestk, ville d'un million d'habitants et chef-lieu de la région séparatiste, le "Premier ministre" autoproclamé, Alexandre Borodaï, a mis en doute jeudi la capacité de Kiev de le faire.

Les combats restent réguliers dans les régions de Donetsk et Lougansk, où les insurgés ont proclamé des "Républiques" indépendantes et pris le contrôle d'une partie de la frontière avec la Russie.

Jeudi, une explosion a fait sauter la voiture du chef des insurgés séparatistes à Donetsk, Denis Pouchiline, a indiqué une porte-parole des séparatistes. Denis Pouchiline, un des leaders de la "République populaire de Donetsk" (auto-proclamée), n'était pas dans sa voiture mais deux de ses gardes du corps ont été tués et deux autres blessés, selon la porte-parole.

Les affrontements sont aussi particulièrement vifs dans les environs de Slaviansk, bastion prorusse de la région de Donetsk où les habitants doivent vivre sans eau et souvent sans électricité.

Incursion présumée de chars

Même si la présidence ukrainienne a indiqué que la conversation de jeudi autour d'un plan de paix pour l'Est prorusse avait été "longue et substantielle", le porte-parole de Petro Porochenko a souligné que le nouveau président ukrainien s'était plaint à Vladimir Poutine d'une incursion présumée de trois tanks en territoire ukrainien.

"Petro Porochenko a qualifié la situation d'inacceptable", a écrit le porte-parole sur sa page Facebook dans une allusion aux informations selon lesquelles trois tanks de l'époque soviétique avaient pénétré en territoire ukrainien en provenance de Russie, ce que Moscou a démenti.

V.R. avec AFP