BFMTV

Richard Virenque s'installe en Belgique

Richard Virenque

Richard Virenque - -

Après Bernard Arnault ou Gérard Depardieu, c’est au tour de Richard Virenque de s’installer dans le royaume, selon le quotidien belge La Capitale. L’ancien champion cycliste aurait élu domicile à Bruxelles.

La polémique n’en finit plus et les exodes semblent se multiplier. Après le départ de l’homme le plus riche de France, Bernard Arnault, puis du plus célèbre comédien de l’Hexagone, Gérard Depardieu, c’est au tour d’un des cyclistes les plus connus du pays de prendre le chemin de la Belgique, annonce le site belge la capitale.be. « Richard Virenque a introduit un dossier pour se domicilier à Saint-Gilles », a déclaré Carlo Luyckx, échevin (adjoint au maire) chargé de l'Etat civil de cette commune de l'agglomération bruxelloise prisée par les expatriés français.

Pas un exil fiscal

« Il ne le fait pas pour des raisons fiscales mais parce qu'il devait s'installer en Belgique pour développer les activités de sa société», qui produit une boisson énergisante, a déclaré un proche du coureur, devenu un « people » en France. La Belgique, où la fiscalité sur les revenus du travail est plus élevée qu'en France, est en revanche très avantageuse pour les plus fortunés puisque les plus-values sur actions ne sont pas imposées et qu'il n'y existe pas d'impôt sur la fortune.

Quartier chic

Richard Virenque, 43 ans, originaire du Var et qui a longtemps résidé en Suisse, a choisi de s'installer dans le quartier de l'avenue Louise, l'une des plus chics de la ville, précise le quotidien bruxellois La Capitale, qui a révélé l'information mardi. « Richard entretient depuis longtemps des liens avec la Belgique », a précisé un proche. « C'est une équipe et un manageur belges (Domo et Patrick Lefevere, ndlr) qui lui avaient tendu la main après sa suspension pour dopage (en 2001) ».

Virenque recordman du maillot à pois sur le Tour de France|||

Richard Virenque, recordman du maillot à pois de meilleur grimpeur du Tour de France, qu'il a remporté 7 fois, a arrêté sa carrière en 2004. Il est également l'un des principaux protagonistes de l'affaire de dopage qui avait touché en 1998 son équipe, la formation Festina.

Tugdual de Dieuleveult