BFMTV

Kosovo: cinq médecins condamnés pour trafic d'organes

BFMTV

Un tribunal européen a condamné, ce lundi, cinq médecins kosovars à des peines allant jusqu'à huit ans de prison pour trafic d'organes au Kosovo, un affaire remontant à 2008, et dont les ramifications se sont étendues à travers l'Europe, l'Amérique du Nord et jusqu'au Proche-Orient.

D'après le jugement rendu par le tribunal, la peine la plus lourde, soit huit ans de prison, a été prononcée contre l'urologue Lutfi Dervishi, tandis que son fils, également médecin, Arban Dervishi, s'est vu infliger une peine de sept ans et trois mois de prison. Les deux derniers inculpés, dont un ancien haut responsable du ministère kosovar de la Santé, Ilir Rrecaj, ont été acquittés dans ce procès ouvert en 2011.

Pendant le procès, Ilir Rrecaj avait admis que les transplantations illégales avaient eu lieu dans la clinique, niant toutefois y avoir été impliqué.

Toutes ces personnes avaient été inculpées de "criminalité organisée" et d'"exercice illégal d'activités médicales", d'après l'acte d'accusation dressé par le procureur européen Jonathan Ratel. Selon la même source, plus de 30 prélèvements de reins et de transplantations ont été faits illégalement dans la clinique Medicus qui a été fermée en 2008, lorsque le scandale a éclaté.

Les donneurs, recrutés en Europe ou en Asie centrale, se voyaient promettre chacun quelque 15.000 euros tandis que les receveurs d'organes étaient prêts à débourser chacun jusqu'à 100.000 euros pour une telle intervention chirurgicale.