BFMTV

Le pape François se rendra au Japon en novembre 

Le pape François est parti d'Italie en direction de Panama City, ce mercredi 23 janvier

Le pape François est parti d'Italie en direction de Panama City, ce mercredi 23 janvier - Vincenzo PINTO / AFP

Le pape François a confirmé, ce mercredi, qu'il se rendrait au Japon en novembre. Il répondait à la question d'un journaliste japonais depuis l'avion pour le Panama, où il doit assister aux troisièmes Journées mondiales de la jeunesse de son pontificat.

Depuis l'avion qui le conduit au Panama, ce mercredi, le pape François a annoncé qu'il se rendrait au Japon en novembre. Il répondait à la question d'un journaliste d'une agence de presse japonaise.

En revanche, si certains évêques irakiens souhaitaient qu'il visite leur pays, le pape a exclu de s'y déplacer. Il doit déjà se rendre aux Emirats arabes unis en février, au Maroc fin mars, puis en Bulgarie, en Macédoine et en Roumanie au printemps.

Fascination pour le Japon

Le pape François a maintes fois exprimé sa fascination pour le Japon, où il souhaitait se rendre en tant que missionnaire dans sa jeunesse. Après une opération du poumon, il avait malheureusement dû renoncer à ce projet. 

"Je voudrais vous annoncer ma volonté de visiter le Japon l'an prochain", avait-il dit en septembre, à la fin d'une audience au Vatican. Il recevait alors une délégation japonaise, en souvenir de la première mission diplomatique japonaise organisée en 1585 par les pères jésuites installés là-bas.

Selon l'agence japonaise pour les Affaires culturelles, il y a environ 450.000 catholiques et près de 510.000 protestants au Japon. Le pape Jean Paul II s'y était rendu en 1981.

Le pape argentin, âgé de 82 ans, a quitté Rome à destination du Panama, ce mercredi. Il y restera jusqu'au dimanche 27 janvier et assistera aux troisièmes Journées mondiales de la jeunesse de son pontificat. Cette nouvelle édition doit être axée sur les crises migratoires. Quelque 200.000 jeunes catholiques de 150 pays l'attendent.

Clémentine Piriou avec AFP