BFMTV

Les Vénézuéliens votent aussi en Espagne pour la présidentielle

Sur les près de 19 millions de Vénézuéliens appelés aux urnes dimanche, 20.306 vivent en Espagne, soit un cinquième de tous les électeurs inscrits à l'étranger.

Sur les près de 19 millions de Vénézuéliens appelés aux urnes dimanche, 20.306 vivent en Espagne, soit un cinquième de tous les électeurs inscrits à l'étranger. - -

Des centaines d'électeurs sur les plus de 20.000 sont appelés aux urnes pour élire le successeur d'Hugo Chavez, décédé le 5 mars d'un cancer.

Arborant le drapeau vénézuélien, coiffés de casquettes aux couleurs du pays, des centaines d'électeurs sur les plus de 20.000 sont appelés aux urnes en Espagne. Ils faisaient la queue dimanche dans le centre de Madrid pour choisir le successeur du président défunt, Hugo Chavez.

"Nous voulons un changement, que le pays s'unisse, qu'il n'y ait plus de divisions au coeur des familles et que la sécurité s'améliore pour que, nous qui vivons à l'étranger, puissions rentrer pour construire un pays meilleur", expliquait Cristian Alfonso, un professionnel du secteur de la publicité de 29 ans venu voter à Madrid avec sa compagne.

Les plus matinaux ont pu déposer leur bulletin dès 6 heures du matin dans les 46 bureaux de vote installés à Madrid, Barcelone, Bilbao, Vigo et Tenerife, dans l'archipel des Canaries.

Sur les près de 19 millions de Vénézuéliens appelés aux urnes dimanche, 20.306 vivent en Espagne, soit un cinquième de tous les électeurs inscrits à l'étranger.

"Nous voulons du changement"

A la suite du décès de Hugo Chavez, emporté le 5 mars par un cancer après 14 années au pouvoir, les Vénézuéliens doivent choisir celui qui lui succédera à la tête du pays latino-américain: son dauphin, Nicolas Maduro, ou le jeune chef de file de l'opposition, Henrique Capriles.

"Nous qui avons émigré avions vraiment envie de voter car nous voulons un changement", expliquait Ander Goikoetxea, un ingénieur de 35 ans qui votait dès le petit matin à Santa Cruz de Tenerife. Affirmant avoir quitté le Venezuela à cause de l'insécurité, il a voté pour Henrique Capriles et dit qu'il pourrait envisager de rentrer si ce dernier était élu.

Lors des élections présidentielles d'octobre 2012 qui avaient opposé Hugo Chavez à Henrique Capriles, le candidat de l'opposition avait remporté en Espagne 94,89% des voix contre 3,98% pour le président sortant et une participation de 75,99%. 

Les bureaux de vote resteront ouverts dimanche jusqu'à 18 heures (16 heures GMT) en Espagne. Les résultats ne seront donnés que lundi.

A LIRE AUSSI:

>> Venezuela: l'ombre de Chavez plane sur les élections