BFMTV

Catalogne: session d'investiture repoussée, mais Puigdemont reste le candidat

Carles Puigdemont, le 10 octobre 2017

Carles Puigdemont, le 10 octobre 2017 - PAU BARRENA / AFP

Le président du parlement catalan, Roger Torrent, a décidé ce mardi de repousser la session d'investiture de l'indépendantiste Carles Puigdemont mais l'a défendue, assurant qu'il avait tous les droits d'être investi.

"La séance plénière d'aujourd'hui (...) est retardée". 

"La séance plénière d'aujourd'hui (...) est retardée", a annoncé Roger Torrent, sans préciser de nouvelle date. Ce dernier a ajouté que la Cour constitutionnelle, qui a interdit une investiture de Puigdemont sans autorisation judiciaire, de "violer les droits de millions de Catalans".

En effet, samedi dernier, la Cour constitutionnelle bloquait l'investiture de Carles Puigdemont, exilé en Belgique alors qu'il fait l'objet de poursuites judiciaires en Espagne. Il souhaitait se faire investir ce mardi par vidéoconférence. 

Le chef du gouvernement espagnol Mariano Rajoy a prévenu ce mardi Roger Torrent des risques encourus s'il maintenait une session d'investiture de Carles Puigdemont, en dépit de son interdiction par la justice. "S'il ne respecte pas une résolution des tribunaux, le président du parlement pourrait sans aucun doute être tenu pour responsable", assurait-il. 
S.Z avec AFP