BFMTV

Ebola de retour en Europe: une infirmière contaminée à Glasgow

La patiente contaminée devrait être transféré au Royal Free Hospital à Londres, dans une de ces unités d'isolement.

La patiente contaminée devrait être transféré au Royal Free Hospital à Londres, dans une de ces unités d'isolement. - Leon Neal - AFP

Un cas d'Ebola a été diagnostiqué au Royaume-Uni, indiquent les autorités ce lundi. La malade, une infirmière de retour de Sierra Leone, est hospitalisée à Glasgow.

Un membre du personnel médical, de retour de Sierra Leone, a été testé positif au virus Ebola, lundi, à Glasgow, au Royaume-Uni. Il s'agit d'une infirmière, qui "a été isolée et reçoit des soins" dans un département des maladies infectieuses de l'hôpital Gartnavel", indique le gouvernement écossais dans un communiqué.

"Pas de signes inquiétants"

La patiente est arrivée dimanche soir à Glasgow depuis l'aéroport d'Heathrow à Londres. L'équipe médicale avait auparavant fait escale à Casablanca. Selon le gouvernement écossais, l'infirmière se sentait mal et a été admis tôt lundi matin à l'hôpital. Elle a été admise à l'hôpital dès 7h50 lundi. Des investigations sont en cours pour déterminer le nombre de personnes qui ont été en contact avec elle.

Toutefois, précise le communiqué "le diagnostic ayant été établi à un stade très précoce de la maladie, le risque pour les autres est considéré comme extrêmement faible". Selon Alisdair MacConachie, responsable du NHS, le système de santé publique de la région de Glasgow, la patiente ne montre pour l'instant "pas de signes cliniques inquiétants".

Une ligne téléphonique a malgré tout été mise en place pour les personnes susceptibles d'avoir été en contact sur le vol entre l'aéroport d'Heathrow à Londres et celui de Glasgow dimanche soir (08000 858531).

Un transfert prochain pour Londres

Selon le protocole de soins en cas de diagnostic d'Ebola, la patiente sera transférée "dès que possible" dans une unité de haute isolation du Royal Free Hospital de Londres. En octobre, cet hôpital avait déjà accueilli un bénévole britannique, diagnostiqué en Afrique. Après dix jours de traitement, il avait pu quitter l'établissement guéri.

Les autorités se montraient confiantes ce lundi. "L'Ecosse a été préparée (...) depuis le début de l'épidémie en Afrique de l'Ouest", indique Nicola Sturgeon, le Premier ministre d'Ecosse. "Nous avons une procédure solide en place pour identifier les cas rapidement. Nos services de soins ont également l'expertise et les équipements pour s'assurer que les cas confirmés d'Ebola, comme celui-ci, soient maîtrisés et isolés efficacement, en minimisant toute propagation de la maladie", poursuit le Premier ministre. 

C. B avec AFP