BFMTV

Coronavirus: l'Allemagne décrète un deuxième reconfinement local

Après l'annonce d'un premier reconfinement local ce mardi matin, les autorités allemandes ont fait savoir dans l'après-midi qu'un deuxième reconfinement localisé allait être mis en place.

L'Allemagne, présentée en modèle de gestion de la pandémie de coronavirus, a annoncé mardi pour la première fois un reconfinement à l'échelle locale qui concerne plus de 600.000 personnes face à l'éruption d'un important foyer de contamination parti du plus grand abattoir d'Europe.

Quelque 360.000 personnes vivant dans le canton de Gütersloh ont été reconfinés mardi matin, puis 280.000 dans celui voisin de Warendorf, dans l'ouest du pays.

Ils vont à nouveau voir leurs déplacements et activités strictement limités dans un premier temps durant une semaine pour tenter de contenir la propagation du virus, qui touche déjà plus de 1550 personnes dans un abattoir de la région. Elles ne seront en revanche pas obligées de rester à leur domicile.

Dans le premier temps jusqu'au 30 juin

"Pour la première fois en Rhénanie du Nord-Westphalie et en Allemagne, nous allons revenir dans tout un canton aux mesures qui s'appliquaient il y a quelques semaines" avant que l'Allemagne n'entame début mai un déconfinement progressif, a indiqué Armin Laschet, le dirigeant de la région la plus peuplée et la plus industrialisée du pays, lors d'une conférence de presse à Düsseldorf.

La mesure doit dans un premier temps durer jusqu'au 30 juin et va se traduire par la limitation stricte des contacts entre personnes, la fermeture des bars, cinémas, musées, centres de fitness, piscines, et l'interdiction des activités de loisirs dans des espaces fermés.

Les restaurants pourront rester ouverts mais n'accueilleront que des clients d'un même foyer, a précisé M. Laschet, potentiel successeur d'Angela Merkel et candidat à la direction de leur parti, l'Union chrétienne-démocrate (CDU) en décembre prochain.

S.V avec AFP