BFMTV

Coronavirus: 281 morts en 24 heures en Espagne, le bilan global s'élève à près de 25.000 décès

Des passants portant un masque à Madrid le 30 avril 2020.

Des passants portant un masque à Madrid le 30 avril 2020. - Gabriel Bouys / AFP

La pandémie poursuite sa baisse en Espagne selon les derniers chiffres publiés vendredi.

L'Espagne a enregistré 281 morts du Covid-19 pendant les dernières 24 heures, portant le bilan total à 24.824 morts, mais confirmant le ralentissement de la pandémie, selon les chiffres publiés vendredi par le ministère de la Santé.

Jeudi, le nombre de morts avait connu son bilan le plus bas depuis le 20 mars avec 268 décès. L'Espagne, quatrième pays le plus endeuillé au monde après les Etats-Unis, l'Italie et la Grande-Bretagne, a recensé 215.216 cas confirmés

Le bilan se maintient depuis six jours autour des 300 morts quotidiens, bien loin du pic de 950 morts en 24 heures enregistré début avril. Quelque 2.628 personnes supplémentaires ont été déclarées guéries, portant le total à 114.678.

Fermeture de l'hôpital de campagne à Madrid

Signe de la baisse de la tension sanitaire, Madrid a procédé vendredi à la fermeture de l'immense hôpital de campagne installé fin mars dans les pavillons d'exposition de la foire commerciale. Les installations seront conservées pour pouvoir faire face à une éventuelle nouvelle vague de contagion.

Le week-end sera également l'occasion d'un nouvel assouplissement du très strict confinement imposé depuis le 14 mars aux quelque 47 millions d'Espagnols, avec l'autorisation des sorties sportives individuelles, qui fait suite à celle des sorties pour les enfants. Des tranches horaires devront toutefois être respectées, avec comme objectif principal d'éviter la sur-fréquentation des rues et de maintenir à distance enfants et personnes âgées, qui ne pourront pas sortir aux mêmes heures.

Cet assouplissement se produit après sept semaines de confinement sévère durant lesquelles les Espagnols ne pouvaient sortir que pour aller travailler si le télétravail était impossible, pour aller au supermarché, à la pharmacie ou sortir brièvement le chien.

Le chef du gouvernement Pedro Sanchez a annoncé que le début du déconfinement pourrait se faire à partir du 11 mai si l'amélioration sanitaire se maintenait, et s'étaler en plusieurs phases jusqu'à fin juin.

H.G. avec AFP