BFMTV

Corée du nord: après des mois d'absence, l'épouse de Kim Jong-Un réapparaît

Ri Sol-Ju aux côtés de Kim Jong-Un en 2015.

Ri Sol-Ju aux côtés de Kim Jong-Un en 2015. - AFP PHOTO - KCNA VIA KNS

Mais où Ri Sol-ju était-elle donc passée? Et pourquoi avait-elle disparu? Après près de neuf mois d'absence, la femme du dictateur nord-coréen Kim Jong-un vient de réapparaître sur la scène publique locale. Mais ce retour soulève des interrogations.

Kim Jong-un, dictateur de la Corée du Nord, a décidément un rapport aux femmes difficile à suivre. Après son ex-petite amie, dont on ignore s’il l’a fait tuer ou non, c’est à présent son épouse qui interroge la communauté internationale. Ri Sol-ju avait disparu des radars depuis près de neuf mois. Elle vient pourtant de réapparaître dans la presse nord-coréenne. Le quotidien officiel du Parti des travailleurs (parti unique d’inspiration stalinienne qui gouverne la Corée du Nord), le Rodong Sinmum, a cependant montré ce dimanche qu’elle avait assisté à un meeting aérien de l’aviation de chasse nationale.

Sa précédente sortie publique remontait à l’inauguration d’un magasin de Pyongyang le 28 mars dernier, selon cette agence de presse sud-coréenne. Son absence avait d’abord été interprétée comme une nouvelle grossesse pour celle qui est la femme du représentant actuel de la dynastie des Kim depuis 2012 et en a déjà eu un enfant: une petite-fille prénommée Ju-Ae, selon le basketteur Dennis Rodman, ami du tyran.

Une querelle politique

Peu à peu cependant, on avait davantage suspecté une disgrâce de Ri Sol-ju, voire une issue fatale. Cette totale discrétion de la jeune femme surprenait d’autant plus qu’entre 2012 et 2014, elle était souvent mise en scène par le régime.

Ses apparitions médiatiques avaient ensuite décru pour s’éteindre tout à fait ces derniers mois. Pour le journal économique, c’est à une querelle de chapelles que Ri Sol-ju a dû de perdre les faveurs de son mari. Envieuse de la place prise par Kim Yeo-jong, sa belle-sœur, dans le paysage politique du pays, elle aurait été mise sur la touche par cette dernière.

R.V.