BFMTV

Le gendre de Donald Trump a utilisé une messagerie privée à la Maison Blanche

Jared Kushner, le 12 septembre 2017.

Jared Kushner, le 12 septembre 2017. - Brendan Smialowski - AFP

Jared Kushner, le gendre du président américain, s'est servi d'une messagerie électronique privée pour communiquer avec d'autres responsables, au sein de la Maison Blanche, révèle le site Politico.

Un comportement qui rappelle ce qui a été reproché à Hillary Clinton pendant toute la campagne présidentielle de 2016. Jared Kushner, l'époux d'Ivanka Trump, et gendre du président américain, dont il est aussi un proche conseiller, a utilisé une adresse mail privée en plus de son serveur officiel à la Maison Blanche, afin de communiquer avec d'autres responsables politiques, a révélé dimanche le site Politico

Des échanges sur des affaires liées à la Maison Blanche

Selon Politico, Jared Kushner aurait utilisé un compte de messagerie privée ouvert en décembre 2016, soit pendant la période de transition entre l'élection du 8 novembre et l'investiture de Donald Trump, le 20 janvier 2017, pour échanger avec des officiels de la Maison Blanche, mais aussi des conseillers externes, à propos d'événements à planifier, de couverture médiatique, et d'autres sujets. Autrement dit, des sujets liés à sa fonction de haut conseiller du président. Il n'y a en revanche aucune preuve de l'utilisation de cette messagerie privée pour transmettre des éléments sensibles ou classifiés. 

L'information a été aussitôt démentie par l'avocat de Jared Kushner, qui a affirmé dans un communiqué adressé à Politico, que son client "utilise son adresse mail de la Maison Blanche pour gérer les affaires de la Maison Blanche".

"De janvier à août, moins de 100 emails à ses collègues de la Maison Blanche ont été envoyés ou réceptionnés par M. Kushner, depuis son adresse personnelle. Il s'agissait essentiellement de transferts d'articles de presse, ou de commentaires politiques, et avaient lieu lorsque quelqu'un avait initié un échange en envoyant un mail sur son adresse personnelle plutôt que sur son adresse à la Maison Blanche", a encore assuré l'avocat, Abbe Lowell. 

D'autres membres de l'administration Trump concernés 

Comme le rappelle Le Monde, l'adversaire de Donald Trump lors de l'élection présidentielle, Hillary Clinton, avait été accusée de s'être servie de sa messagerie personnelle pour transmettre des informations officielles et confidentielles, lorsqu'elle était Secrétaire d'Etat, de 2009 à 2013. Le camp Trump n'avait pas manqué d'attaquer la démocrate sur le sujet tout au long de la campagne. Quelques jours avant le vote du 8 novembre, le FBI avait rouvert l'enquête sur le sujet, avant de la refermer 48 heures avant le scrutin, ce qui avait contribué à la défaite d'Hillary Clinton le jour J.

D'après Politico, qui a pu consulter une petite trentaine de mails de Jared Kushner, d'autres membres de l'administration Trump ont utilisé leurs messageries privées pour échanger avec le gendre du président. C'est notamment le cas de l'ancien chef de cabinet Reince Priebus, de l'ancien stratège Steve Bannon, du conseiller économique Gary Cohn, et du porte-parole Josh Raffel. 

Adrienne Sigel