BFMTV

Texas: un élève de 14 ans arrêté pour avoir fabriqué une horloge

Ahmed Mohamed, 14 ans, a été arrêté pour avoir apporté en cours une horloge de sa fabrication que les enseignants ont pris pour une bombe.

Ahmed Mohamed, 14 ans, a été arrêté pour avoir apporté en cours une horloge de sa fabrication que les enseignants ont pris pour une bombe. - You Tube - Dallas News

Ahmed Mohamed a été arrêté par la police d'Irving au Texas pour avoir fabriqué une horloge qui "ressemblait" à une bombe. Il a été menotté et interrogé par cinq policiers.

L'adolescent voulait, rapporte le Dallas Morning News, impressionner ses professeurs du lycée MacArthur, à Irving, Texas. Il avait apporté en classe une horloge de sa fabrication. Mais plutôt que de le féliciter pour son ouvrage, l'établissement qui a cru que l'objet était une bombe a appelé la police. Ahmed Mohamed, 14 ans, a été menotté et conduit en détention pour mineurs. Son horloge est maintenant conservée dans la salle des preuves.

Le jeune inventeur accusé d'avoir monté un canular

Au journal local, le jeune inventeur a raconté qu'il a d'abord montré son horloge à son professeur de technologie. Il s'agirait d'un dispositif très simple créé à partir d'un circuit intégré, une batterie et un affichage digital le tout placé dans une boîte ornée d'un hologramme de tigre sur le devant. Le professeur aurait, d'après ses dires, conseillé à Ahmed de ne pas dévoiler son horloge aux autres enseignants.

Mais au cours de la journée, pendant le cours d'anglais, des "bips" ont été entendus par un autre professeur. A la fin de la leçon, Ahmed a montré sa création qui lui a été confisquée. Quand le principal est réapparu dans la salle, dans l'après-midi, il était accompagné d'un policier.

>> Ci-dessous un tweet montrant une photo d'Ahmed lors de son arrestation

L'adolescent emmené à l'extérieur de l'établissement a été interrogé par cinq officiers de police qui lui ont demandé pourquoi il avait fabriqué une bombe. Et lui ont aussi signifié qu'il pourrait être expulsé à moins qu'il ne formule une "déclaration écrite". Le porte-parole de la police James McLellan a déclaré qu'Ahmed avait "toujours soutenu qu'il s'agissait d'une horloge", mais qu'il ne lui a pas fourni "plus d'explications". Interrogé par le journal, McLellan a répondu que ce dispositif "aurait pu être confondu avec une bombe s'il avait été laissé dans les toilettes ou sous un véhicule". Un rapport de police en date de mardi indique que trois enseignants ont porté plainte contre l'élève accusé d'avoir organisé un canular.

Victime de "préjugés contre les musulmans"?

Mohamed Elhassan Mohamed, le père d'Ahmed, s'est indigné contre cette arrestation arbitraire. Il soutient que son enfant a été "maltraité" en raison des préjugés contre les musulmans. "Parce que son nom est Mohamed et parce qu'il y a eu le 11-Septembre", a-t-il détaillé ajoutant que son fils n'avait d'autres ambitions que "d'inventer de bonnes choses pour l'humanité".

Le Conseil sur les relations américano-islamiques enquête déjà sur le cas d'Ahmed. Un hashtag #StandWithAhmed (#TousAvecAhmed) a rapidement fait son apparition sur Twitter en solidarité avec le jeune homme. Les soutiens sont venus de toutes parts, y compris d'un ingénieur du Jet Propulsion Laboratory qui a proposé au jeune inventeur de venir voir le prochain rover martien. Le président des États-Unis lui-même s'est immiscé dans le débat avec un tweet: "Belle horloge, Ahmed. Tu veux l'apporter à la Maison Blanche? Nous devrions inciter plus d'enfants comme toi à aimer les sciences. C'est ce qui fait la grandeur de l'Amérique."

>> Ci dessous une vidéo en anglais où le jeune Ahmed raconte au Dallas Morning News sa mésaventure

D. N.