BFMTV

"Papa, comment on noue une cravate?": ce père de famille enseigne les gestes du quotidien sur Youtube

Depuis plusieurs mois, un père de famille américain fait sensation avec sa chaîne Youtube, dans laquelle il livre des conseils utiles dans la vie de tous les jours. Rob Kenney, 57 ans, raconte à BFMTV.com pourquoi il s'est lancé dans cette entreprise.

Faire un nœud de cravate, déboucher un évier, changer une roue ou encore cuisiner un plat de macaronis au fromage... Des tâches quotidiennes qui peuvent paraître anodines, mais que tout le monde ne maîtrise pas forcément. C'est la raison pour laquelle en avril 2020, en pleine pandémie, un père de famille américain a créé une chaîne Youtube en vue de transmettre ces gestes basiques à ceux qui n'auraient pas eu la chance de recevoir ces enseignements de la part de leurs parents.

"J'ai deux enfants dans la vingtaine (...) et c'est ma fille de 29 ans qui m'a poussé à créer ma chaîne", se souvient Rob Kenney, interrogé par BFMTV.com. "J'étais à un moment de ma vie où je me demandais ce que je pouvais bien faire pour aider les autres. J'avais besoin d'un nouveau challenge."

En seulement quelques semaines, l'Américain - âgé aujourd'hui de 57 ans - fait des émules. À ce jour, sa chaîne youtube "Dad, how do I?" ("Papa, comment je fais?", en anglais) compte plus de 3,6 millions d'abonnés. Dans ses vidéos "tuto", Rob Kenney se met en situation face caméra, et donne des conseils simples et pratiques d'un ton chaleureux, comme un parent parlant à ses enfants. On le voit déboucher des toilettes, monter une étagère, repasser une chemise mais aussi changer un pommeau de douche.

Le père de famille qui vit tout près de Seattle dans le Nord-Ouest des États-Unis, se souvient très bien des deux premières vidéos qu'il a posté: un tutoriel pour apprendre à faire un nœud de cravate, un autre pour apprendre à se raser correctement. "Des vidéos toutes simples, filmées depuis ma salle de bain, qui ne m'ont pas demandé beaucoup d'efforts car ce sont des choses que je fais quasiment tous les jours."

Rob Kenney dit tenter de ne pas trop tomber dans les stéréotypes de genre: il s'adonne aussi à la cuisine, au repassage et à l'entretien de la maison.

"Je ne veux pas mettre les gens dans des cases, mon but c'est que chacun se sente libre d'apprendre de nouvelles compétences", défend-il.

"Dans les commentaires, beaucoup de gens viennent me dire qu'ils ne savent pas faire ceci ou cela parce qu'on n'a jamais pris le temps de leur expliquer calmement, ou parce que personne n'était là pour leur transmettre ces bases de la vie de tous les jours."

Plus jeune, "j'ai dû apprendre à me débrouiller"

Dans sa jeunesse, Rob Kenney a lui-même souffert de ces lacunes, avec lesquelles il a dû apprendre à composer en apprenant sur le tas. "Mon père nous a quitté quand j'avais 14 ans. J'ai donc dû vivre quelques temps avec mon grand-frère qui avait 9 ans de plus que moi, puis seul. Il y avait plein de choses que je ne savais pas faire. Donc j'ai dû me débrouiller seul pour pas mal de choses. Je m'identifie à tous ces gens qui n'ont pas été guidés dans la vie."

Et plus que des conseils pratico-pratiques, on trouve aussi sur la chaîne de Rob Kenney des messages d'encouragements qu'un parent pourrait donner à son enfant, tel que "je suis fier de toi". Ou des vidéos plus humoristiques, ponctuées de blagues souvent attribuées aux pères de famille, les fameuses "dad jokes".

Le youtubeur américain explique son succès fulgurant par le besoin de créer du lien en pleine pandémie mondiale. Rob Kenney se voit en quelque sorte comme "la voix calme et rassurante dont certaines personnes ont besoin en ces temps troublés".

Jeanne Bulant Journaliste BFMTV