BFMTV

General Motors rappelle 6,5 millions de véhicules

Le logo de General Motors (GM).

Le logo de General Motors (GM). - Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

C'est une série noire à laquelle doit faire face le constructeur américain General Motors, qui se lance dans un rappel massif de véhicules. En cause, des défauts du commutateur d'allumage qui seraient impliqués dans une trentaine d'accidents, dont 13 mortels.

La machine se grippe chez General Motors (GM). Avec l'annonce lundi du rappel de 1,5 million de véhicules supplémentaires pour un problème de direction assistée, le constructeur automobile va rappeler au total 6,3 millions de ses productions.

Il y a un mois, déjà, GM rappelait un premier train de 1,6 million de Chevrolet Cobalt pour un défaut du commutateur d'allumage, la pièce qui reçoit la clef de contact.

Ces rappels de masse de Chevrolet Cobalt, Saturn Ion, Sky, Solstice et Pontiac G6 produites entre 2008 et 2011 concernent principalement les Etats-Unis, où 824.000 véhicules sont concernés.

Le commutateur d'allumage en cause dans une trentaine d'accidents

Le défaut détecté par le constructeur automobile est impliqué dans une trentaine d'accidents qui ont provoqué la mort de 13 personnes, selon un nouveau décompte de GM, qui a annoncé vendredi un nouveau décès au Canada.

General Motors expliquait en février qu'il arrivait que la clef de contact se mette inopinément en position "arrêt" alors que le véhicule était en marche. Dans ce cas, les coussins gonflables de sécurité peuvent ne pas se déployer. Pour éviter que cela se produise, GM recommande d'enlever tous les porte-clés ou tous les accessoires accrochés à la clé de contact.

La série noire continue, de nombreux modèles concernés

Par ailleurs, GM a annoncé tard vendredi soir un nouveau rappel de 490.000 pick-up et grosses cylindrées Chevrolet Silverado, Suburban et Tahoe et GMC Sierra, Yukon et Yukon modèles 2014 et 2015.

Des fuites du liquide de refroidissement ont été constatées sur certains de ces véhicules mais aucun accident n'a été signalé, a précisé le constructeur automobile.

Enfin GM, qui avait suspendu jeudi soir la vente de sa populaire petite cylindrée Cruze sans justification, a rappelé vendredi 172.000 de ces véhicules déjà vendus.

L'essieu avant droit de ces modèles pourrait en effet se briser pendant la conduite. Le conducteur ne risque pas de perdre le contrôle de son véhicule, mais la voiture perdrait de la vitesse et finirait par s'arrêter, selon GM.

A tous ces rappels s'ajouter celui de 1,8 million de véhicules à la mi-mars, pour des problèmes de circuit d'alimentation du carburant et de non-déploiement d'airbags.

D. N. avec AFP