BFMTV

Etats-Unis: l'hologramme de George Floyd projeté sur des statues de confédérés

Un hologramme représentant George Floyd est projeté devant un monument en l'honneur d'un général confédéré le 28 juillet à Richmond (Virginie)

Un hologramme représentant George Floyd est projeté devant un monument en l'honneur d'un général confédéré le 28 juillet à Richmond (Virginie) - EZE AMOS / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / GETTY IMAGES VIA AFP

Un hologramme de George Floyd a été projeté mardi sur l'emplacement de la statue d'un général confédéré, dans l'Etat de Virginie. L'événement s'inscrit dans un projet qui se veut le symbole de "l'espoir et du changement".

Un hologramme du visage de George Floyd, dont la mort lors de son arrestation fin mai aux Etats-Unis a engendré d'importantes manifestations portées par le mouvement Black Lives Matter, a été projeté mardi soir devant la statue du général confédéré Robert E. Lee à Richmond, dans l'Etat de Virginie.

La projection est venue illuminer la sculpture dès 21h30. Pendant les manifestations anti-racistes qui ont commencé début juin, ce monument, symbole de l'Amérique confédérée, avait été tagué des slogans "Black lives matter" et "Stop white supremacy" (Stop à la suprémacie blanche). Son emplacement avait par ailleurs été officieusement renommé pendant les manifestations par les activistes du mouvement Black Lives Matter "Le cercle de Marcus David Peter" (Marcus David Peters Circle), en l'honneur d'un professeur de biologie tué par la police en 2018, précise la CNN.

Un symbole d'espoir et de changement

Cette projection du visage de George Floyd s'inscrit dans un projet plus global intitulé "A Monumental Change: The George Floyd Hologram Memorial Project" (Un changement monumental: le projet de mémorial holographique pour George Floyd). Née de la collaboration entre la fondation George Floyd et la plateforme de pétitions en ligne Change.org, cette initiative a pour vocation de "remplacer les lieux de symboles racistes par des sites incarnant l'espoir et la transformation", rapportent les organisateurs.

"Ce projet se veut un reflet du pouvoir et de la beauté des millions de voix qui s'élèvent en faveur du changement", confie Sylvia Rolle, membre de l'équipe de Change.org, à Fox32.

Cinq projections au cours de la semaine

La projection d'hier est la première d'une série de 5 événements similaires qui auront lieu dans plusieurs Etats américains tout au long de la semaine. L'itinéraire de l'hologramme de George Floyd doit suivre celui emprunté par les "Freedom Rides" de 1961, des mouvements protestant contre les lois ségrégationnistes alors en vigueur dans le sud des Etats-Unis, qui ont été violemment réprimés par les autorités locales et des suprémacistes blancs.

A chaque fois, l'hologramme sera projeté sur les emplacements de statues de confédérés, comme un "appel symbolique à poursuivre la lutte en faveur de l'égalité raciale", expliquent les organisateurs.

"Depuis la mort de mon frère George, le monde entier a pu découvrir son visage", confie Rodney Floyd, frère de George Floyd, "Maintenant, [...] grâce à cet hologramme, [ce] visage va être perçu comme un symbole de changement dans les lieux qui en ont le plus besoin."
Maëllyss Hedin Journaliste BFMTV