BFMTV

Djokhar Tsarnaev toujours en fuite, Boston muée en ville fantôme

Policiers dans le quartier de Watertown, à l'ouest de Boston, vendredi 19 avril.

Policiers dans le quartier de Watertown, à l'ouest de Boston, vendredi 19 avril. - -

Vendredi en fin d'après-midi, alors que 9.000 policiers passaient au peigne fin deux quartiers de la banlieue ouest de Boston, le dernier suspect du double attentat du marathon était toujours en cavale.

Vendredi, Boston s'est muée en ville fantôme. Seul fond sonore: sirènes, vrombissements de voitures blindées et concert d'hélicoptères des forces de l'ordre. En tout, neuf mille policiers déployés pour traquer Djokhar Tsarnaev, 19 ans, toujours en fuite en fin d'après-midi selon les autorités.

Appuyée par l'armée, la police s'est concentrée vendredi sur deux quartiers, Cambridge et surtout Watertown, dans la banlieue ouest de Boston, où sept engins explosifs ont été retrouvés. En fin d'après-midi, les autorités étaient persuadées que le jeune homme, âgé de 19 ans, se trouvait toujours dans le Massachussetts. Mais il pourrait finalement en avoir quitté la capitale.

Appel au confinement levé

L'appel aux habitants à rester chez eux et à "n'ouvrir la porte à personne, sauf s'il s'agit d'un policier bien identifié", selon les termes du gouverneur Deval Patrick, a été levé dans l'après-midi.

Le gouverneur a également précisé que le métro, arrêté dans la journée, allait se remettre à fonctionner. Il a néanmoins appelé les habitants à la vigilance jusqu'à l'arrestation du suspect.

Toute la journée de vendredi, la capitale du Massachussetts se trouvait également isolée du reste du pays. Boston n'était plus desservie par les lignes de chemin de fer, les terminus se faisant à New York jusqu'à nouvel ordre. De même, les compagnies de cars nationaux n'avaient plus de services au départ ou à l'arrivée de Boston.


A LIRE AUSSI:

>> Ce qu'on sait des frères Tsarnaev, les deux suspects du FBI

>> Attentat de Boston: un terrorisme tchétchène?

A VOIR AUSSI:

>> Le père des deux suspects témoigne

>> HAROLD A LA CARTE - les suspects de Boston, des Tchétchènes ethniques très américanisés

M. T. avec AFP et Cécile Bourgneuf