BFMTV

En Californie, les incendies font rage

Les incendies qui ravagent la Californie depuis une semaine peinent toujours à être endigués, notamment à cause de la sécheresse. Ce lundi, 38.000 personnes avaient été évacuées et sept personnes sont mortes.

En Californie, les flammes sont incontrôlables et détruisent tout sur leur passage. 17 personnes y ont déjà laissé leur vie et 12.000 pompiers se battent encore ce lundi contre les 17 gigantesques incendies simultanés. La sécheresse rend la lutte contre le feu encore plus difficile tandis qu'un présumé pyromane a été arrêté.

Dimanche soir, l'incendie dénommé "Carr" n'était circonscrit qu'à 17% et s'étendait sur plus de 38.600 hectares, selon des données officielles. Des renforts envoyés par treize Etats sont arrivés sur place ou étaient en chemin lundi matin (soit dimanche soir en Californie) du New Jersey, de la Floride et du Maryland sur la côte est. 

Une météo imprévisible

Pour la ville de Redding, le responsable des services d'incendie Bret Gouvea s'est voulu rassurant même s'il a toutefois mis en garde contre les caprices d'une météo imprévisible.

"Nous nous sentons bien plus optimistes", a-t-il déclaré à des journalistes, "nous commençons à regagner du terrain au lieu d'être sur la défensive" Même si "une vague de chaleur dangereuse continuera d'apporter des températures et une sécheresse très élevées (...). La menace sera exacerbée par des conditions aggravées de sécheresse et de chaleur".

L'Etat d'urgence déclaré

"C'était presque comme une tornade avec du feu dedans, elle est arrivée par dessus la colline et a dévoré la maison du voisin", raconte Alyce Macken, une retraitée qui n'a eu que quelques minutes pour fuir avec son mari leur maison de Redding. Depuis un centre commercial, ils ont regardé leur propre maison partir en flammes.

Au dernier pointage, 38.000 personnes ont été évacuées du comté de Shasta. Le gouverneur de Californie Jerry Brown y a déclaré l'état d'urgence, ainsi que depuis samedi soir dans les comptés de Lake, Napa et Mendocino. Le président Donald Trump a signé samedi un décret ordonnant à l'Agence de gestion des situations d'urgence (Fema) d'apporter son soutien aux autorités de Shasta.
Des arbres carbonisés après l'incendie Carr qui a ravagé la zone de Whiskeytown en Californie le 29 juillet dernier.
Des arbres carbonisés après l'incendie Carr qui a ravagé la zone de Whiskeytown en Californie le 29 juillet dernier. © JUSTIN SULLIVAN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Des risques de pillage

Le chef de la police de la commune de Redding, Roger Moore, a mis en garde contre le risque de pillages et les patrouilles de police ont été renforcées. Il a averti que toute personne rencontrée dans les quartiers évacués sans une bonne raison d'être là serait arrêtée.

Ailleurs en Californie, un incendie baptisé "Mendocino Complex" car constitué de plusieurs foyers proches, a ravagé plus de 9.800 hectares depuis vendredi. Sa superficie a rapidement augmenté et il n'était circonscrit qu'10% dimanche matin.

En revanche, les pompiers ont fait état de relatives bonnes nouvelles sur l'incendie "Ferguson", près du parc national de Yosemite, qui n'a grossi que de 800 hectares dans la nuit de samedi à dimanche, à 21.700 hectares depuis le 13 juillet.

Dans l'ensemble du pays, d'après le centre national de coordination des incendies (NIFC), 39 incendies d'envergure sévissaient dimanche avec plus de 97.000 hectares partis en fumée.

Une voiture de collection complètement ravagée par l'incendie Carr qui a tout détruit sur son passage, ici prés de Redding en Californie .
Une voiture de collection complètement ravagée par l'incendie Carr qui a tout détruit sur son passage, ici prés de Redding en Californie . © GIANRIGO MARLETTA / AFP
J.B avec AFP