BFMTV

Nigeria: attentats à Maiduguri, berceau de Boko Haram

Deux attentats meurtriers en deux jours ont de nouveau ébranlé le Nigeria. Trois femmes kamikazes se sont fait exploser ce vendredi près de Maiduguri, dans le nord-est du pays, tuant ainsi quatre personnes, selon l'Agence nationale de gestion des urgences (Nema).

Un triple attentat qui s'est déroulé tout juste une après une autre attaque similaire, dans la même ville: la veille, vers 17h30, deux kamikazes s'étaient fait exploser dans une mosquée à l'heure de la prière, tuant trente personnes.

Le chef-lieu de Boko Haram

Le triple attentat de ce vendredi s'est produit peu après 4 heures, ce matin, dans le faubourg d'Umarari Bayan Waya, à l'extérieur de la ville, a indiqué le coordinateur de la Nema, Mohammed Kanar, en ajoutant que 17 personnes avaient été blessées.

Capitale de l'Etat de Borno, Maiduguri est devenu le chef-lieu du groupe islamiste Boko Haram, dont l'insurrection a fait au moins 17.000 morts et plus de 2,5 millions de déplacés depuis 2009.

Sévèrement frappé militairement depuis le début 2015, Boko Haram a multiplié ses opérations, attentats suicides et raids sur des villages, depuis la prise de fonctions du nouveau président nigérian Muhammadu Buhari fin mai, frappant le nord-est du Nigeria, ainsi que les pays voisins, Tchad, Cameroun et Niger, alliés du Nigeria dans sa lutte contre le groupe islamiste.

la rédaction avec AFP