BFMTV

GRAND ANGLE – Ce pilote d'avion est l'un des derniers à repérer des embarcations de migrants en détresse

Les bateaux qui s’aventurent au large de la Libye risquent désormais de lourdes sanctions financières.  Résultat, quasiment plus aucun navire d’organisation humanitaire ne navigue en Méditerranée. Cela n’empêche pas les départs pourtant de plus en plus risqués. Nous avons pu survoler la zone avec le dernier avion à encore patrouiller au large des côtes libyennes. L’an dernier, plus de 2260 personnes sont mortes en tentant de rejoindre les côtes européennes.

Sur le même sujet