BFMTV

Libye: plus de 12 migrants abattus par des trafiquants après avoir fui un camp 

Les pays qui accueillent les flux de migrants en provenance de Syrie et de Libye voit leur économie déjà fragile chamboulée. - ALBERTO PIZZOLI – AFP

Les pays qui accueillent les flux de migrants en provenance de Syrie et de Libye voit leur économie déjà fragile chamboulée. - ALBERTO PIZZOLI – AFP - -

Plus de douze migrants qui tentaient de s'enfuir d'un camp de détention et de torture ont été tués par balle par des trafiquants.

Des trafiquants ont abattus le 23 mai dernier par balle au moins douze migrants qui tentaient de s'enfuir d'un camp en Libye où ils étaient détenus et torturés, a annoncé l'ONU ce vendredi.

"Les trafiquants d'êtres humains en Libye auraient tué plus d'une douzaine de personnes et blessé beaucoup d'autres après qu'un groupe d'environ 200 Erythréens, Ethiopiens et Somaliens, qui étaient maintenus en captivité, eurent tenté de s'évader", a indiqué le Haut-Commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR) dans un communiqué.

libye
libye © -

La ville de Bani Walid, à 170 km au sud-est de Tripoli, est un lieu de transit pour les migrants clandestins en route vers les côtes au nord, et compte une vingtaine de centres illégaux de détention ou de regroupement de migrants, selon un responsable local.

Les survivants ont indiqué qu'ils avaient été torturés par les trafiquants, certains ayant passé jusqu'à trois ans en captivité. 

J.B avec AFP