BFMTV

Egypte: l'opposition menace de boycotter les législatives

Mohamed Morsi, président de l'Egypte, et leader des Frères musulmans, pendant la campagne présidentielle le 12 mai 2012.

Mohamed Morsi, président de l'Egypte, et leader des Frères musulmans, pendant la campagne présidentielle le 12 mai 2012. - -

La principale coalition de l'opposition égyptienne, le Front du salut national (FSN), a annoncé mardi qu'elle allait boycotter les élections législatives prévues dans moins de deux mois.

En Egypte, où des élections législatives doivent se tenir dans moins de deux mois, la coalition d'opposition, le Front du salut national a annoncé mardi vouloir les boycotter, en raison notamment du manque de garanties pour leur transparence.

"La décision du Front, à l'unanimité, est le boycott des élections", a déclaré lors d'une conférence de presse Sameh Achour, l'un des membres de la coalition, à l'issue d'une réunion.

"Outil de pression"

Sophie Pommier, directrice du cabinet Méroé, et chargée de cours à Science-Po, spécialiste du Moyen-Orient et du Maghreb, avait analysé pour BFMTV.com la situation fin janvier, alors que le pays était secoué par des émeutes, jugeant alors qu'un tel boycott était "le meilleur cadeau qu’ils (ndlr l'opposition) puissent faire aux Frères".

"Ils ont encore le temps de changer d'avis", juge aujourd'hui Sophie Pommier, estimant qu'il est préférable d'attendre et que de telles déclarations pourraient être des "outils de pression".

Fin janvier, l'Egypte avait été plongée dans une profonde crise, durant laquelle le président islamiste Mohamed Morsi avait décrété l'état d'urgence et un couvre-feu nocturne.

A LIRE AUSSI :

>> Egypte: la vidéo qui fragilise Morsi