BFMTV

Placé préoccupé par un revirement sur le gaz de schiste

BFMTV

"Un revirement du gouvernement serait une violation absolue de l'accord passé (entre) le PS" et Europe Ecologie-Les Verts, a déclaré lundi Jean-Vincent Placé, président du groupe écologiste au Sénat en réponse au ministre Alain Vidalies pour qui le gaz de schiste ne doit pas être écarté "pour l'éternité".

"Les propos tenus (par Alain Vidalies) nous préoccupent et paraissent contradictoires avec les déclarations du président de la République lors de la conférence environnementale. Nous pensions que le débat était clos", a ajouté Jean-Vincent Placé.

"Aucun d'entre nous ne pense que le gaz de schiste est quelque chose qu'il faut pour l'éternité écarter", a déclaré le ministre PS des relations avec le Parlement, qui était interrogé au Talk Orange-Le Figaro sur les déclarations de son collègue Arnaud Montebourg. Le ministre du redressement productif avait dit un peu plus tôt lundi vouloir "réfléchir" à l'exploitation de ce gaz, qui "sera certainement sur la table" même si l'exécutif s'oppose à la seule technique d'extraction actuellement disponible, la fracturation hydraulique, jugée trop polluante.

BFMTV avec AFP