BFMTV

Richard III d'Angleterre enterré 530 ans après sa mort

BFMTV

Il n'est jamais trop tard pour rendre hommage à un roi en Angleterre. Dimanche, une foule nombreuse s'est réunie à Leicester, dans le centre du pays, pour suivre la procession du cercueil de Richard III. Le monarque, décédé il y a 530 ans lors de la bataille de Bosworth, sera enterré jeudi dans la cathédrale de la ville.

Des funérailles plus que tardives pour le roi immortalisé par Shakespeare comme un monarque cruel. Mais la dépouille du dernier des Plantagenêts était portée disparue.

Son corps retrouvé sous un parking

Lors du lancement des cérémonies, dimanche matin à l'université de Leicester, son cercueil a été recouvert de roses blanches, notamment par certains de ses descendants et par les archéologues qui avaient découvert son squelette en 2012, pendant la construction d'un parking municipal. Son squelette avait pu être formellement identifié, en particulier grâce à sa colonne vertébrale: le roi Richard III souffrait d'une grave scoliose. Des tests ADN ont ensuite permis de confirmer qu'il s'agissait bien de son corps.

L'enterrement aura lieu jeudi en présence de membres de la famille royale et des plus hauts dignitaires religieux du pays. La reine Elisabeth ne sera pas présente, elle n'est d'ailleurs pas une descendante de Richard III mais de Henri VII.

Dernier roi avant les Tudor

Même s'il n'a régné que deux ans (1483-1485), Richard III a marqué l'histoire anglaise, en tant qu'ultime roi issu de la maison royale d'York.

Il est resté dans les annales comme un tyran sanguinaire, une réputation en grande partie orchestrée par la dynastie des Tudor, qui lui a succédé, puis immortalisée par la pièce Richard III de William Shakespeare. Des associations de passionnés contestent cette réputation et s'efforcent de le réhabiliter.