BFMTV

Photos de stars nues: Apple invoque une cyberattaque

L'actrice américaine Kirsten Dunst, le 13 mai 2014 à Londres.

L'actrice américaine Kirsten Dunst, le 13 mai 2014 à Londres. - Carl Court - AFP

Apple a confirmé mardi une cyberattaque ciblée contre les comptes de plusieurs stars américaines, dont des photos dénudées se sont retrouvées sur Internet, mais affirme que la sécurité de ses systèmes n'est pas en cause.

Apple se dédouane. Si le groupe informatique confirme que les comptes de Jennifer Lawrence, Kirsten Dunst ou Amber Heard ont bien été hackés, la marque à la pomme ne remet pas en cause la sécurité de ses systèmes.

Les actrices et chanteuses, dont des photos dénudées se sont retrouvées sur Internet, ont, selon Apple fait l'objet d'une cyberattaque ciblée.

"Merci iCloud"

L'actrice Kirsten Dunst, touchée par la fuite géante de photos volées, a réagi avec humour par un simple "Merci iCloud" sur Twitter, d'autres célébrités dénoncent, elles, une vaste agression sexuelle.

"Après plus de 40 heures d'enquête, nous avons découvert que certains comptes de célébrités avaient été compromis par une attaque très ciblée sur leurs noms d'utilisateurs, leurs mots de passe et leurs questions de sécurité, une pratique devenue beaucoup trop fréquente sur Internet", a indiqué Apple mardi dans un communiqué.

Il ajoute toutefois: "Aucun des cas examinés ne résultait d'une quelconque faille dans un quelconque système d'Apple, y compris iCloud ou (le système permettant de retrouver un téléphone perdu ou volé) Find my iPhone", également mis en cause par certains experts.

En clair, les pirates auraient procédé de manière assez classique, piratant un par un les comptes qui les intéressaient, mais il n'y aurait pas eu de violation à grande échelle des serveurs du groupe à la pomme.

Apple assure qu'il continue de coopérer avec les forces de l'ordre pour aider à identifier les pirates. La protection des données privées et la sécurité de nos clients est de la plus haute importance pour nous", réaffirme-t-il.

La police fédérale américaine (FBI) s'est dit pour sa part "consciente des accusations d'intrusions informatiques et de la diffusion illégale de documents concernant des personnalités de premier plan", et "s'occupe du sujet".

Elle n'a pas donné de détails supplémentaires, mais plusieurs stars ont fait part de leur indignation et menacé de saisir la justice.

L'agent de l'actrice Jennifer Lawrence, qui figure parmi les victimes, a notamment évoqué "une violation flagrante de la vie privée". Tout comme l'avocat du mannequin Kate Upton qui a prévenu que des poursuites seraient engagées contre tous ceux qui publient les photos volées.

Parmi les victimes présumées des piratages figureraient également selon divers médias Avril Lavigne, Amber Heard, Scarlett Johansson, Wynona Ryder, Hayden Panettiere, Hillary Duff, Jenny McCarthy, Kaley Cuoco, Kate Bosworth, Keke Palmer et Kim Kardashian.

M. R. avec AFP