BFMTV
Culture

« Là-haut » : Pixar au sommet de son art

-

- - -

Il a fait l'ouverture du Festival de Cannes en mai dernier. Une première pour un dessin animé. « Là-haut », la nouvelle production Pixar sort ce mercredi 29 juillet en salles. Un chef d'oeuvre à ne pas manquer.

La bande-annonce :

L'histoire & la critique de Michel Pascal :

Un chef d'œuvre absolu de la bande dessinée, en 3D. Un film totalement original dans son style. Puisque son héros n'a rien du héros classique de ce genre d'aventure : Carl (voix : Charles Aznavour), un vieux monsieur de 78 ans, veuf et mélancolique, un peu bougon, qui vit tout seul dans une petite maison un peu délabrée, au milieu d'un gigantesque environnement de gratte-ciels. Il a vendu des ballons toute sa vie. Les 10 premières minutes du film sont éblouissantes ; on dirait du Capra : c'est le souvenir de sa vie jeune et de sa femme qu'il a perdue. Il trouve alors une solution pour échapper à l'enfer urbain dans lequel il est désormais : il accroche des dizaines de milliers de ballons au toit de sa maison, qui s'envole. Il fait enfin le voyage dont il a rêvé toute sa vie, vers l'Amérique du Sud. Mais il y a un passager clandestin à bord de sa maison : un petit boyscout de 8 ans...

En relief, c'est encore mieux !

165 des 700 cinémas dans lequel sort le film ce mercredi 29 juillet, seront équipés de lunettes en relief (payantes, entre 1 et 2 euros selon les salles). Avec les lunettes, le film envahie la salle, il vient vers les spectateurs, qui sont au milieu des paysages, de la brousse, avec des oiseaux multicolores extraordinaires dans la deuxième partie. Il y a un choc supplémentaire. Mais le film est tellement beau, que la majorité qui le verra sans lunettes, vivra quand même un fabuleux moment de cinéma.

La rédaction, avec Michel Pascal-Bourdin & Co