BFMTV

Les produits de Noël dans l'actu: des huîtres sous protection rapprochée

Derrière le plateau d'huîtres, la galère des ostréiculteurs (photo d'illustration).

Derrière le plateau d'huîtres, la galère des ostréiculteurs (photo d'illustration). - -

Les mets de Noël seront bientôt dans l'assiette, et sont déjà dans l'actu. Comme les huîtres, ces fruits de mer fragiles qui sont l'objet de toutes les attentions.

A l'approche des fêtes, un mets de choix bénéficie d'une protection rapprochée digne du président de la République. Depuis le début du mois de décembre, huit cavaliers de la Garde républicaine sillonnent les côtes de la Manche et épaulent les gendarmes locaux dans leur mission de Noël: protéger les huîtres de la main des voleurs, relate Le Figaro.

C'est deux fois plus d'effectifs que l'année dernière pour sillonner la côte et apaiser l'inquiétude des ostréiculteurs. Plus au Sud, dans le Bassin d'Arcachon, pas de police montée mais un hélicoptère armé d'une caméra thermique, et une vedette de la brigade nautique pour surveiller jour et nuit les parcs ostréicoles, rapporte France Bleu.

Une protection rapprochée qui porte ses fruits: quatre tonnes dérobées en 2013 contre 21 tonnes quatre ans plus tôt dans le Bassin d’Arcachon, indique France Bleu.

Surmortalité et pub olé-olé

Mais pas de quoi consoler les ostréiculteurs en proie cette année à une autre galère. Dans la région ostréicole de Marennes-Oléron, 40% des huîtres de trois ans n'ont pas passé l'année 2013, victimes d'un phénomène de surmortalité, selon le directeur du Centre régional d'expérimentation et d'exploitation aquacole cité par La Croix. Un chiffre d'ordinaire de 13% en moyenne.

Les ennemis du mollusque? Une bactérie, Vibrio aestuarianus, identifiée par les chercheurs de l'Ifremer. L'utilisation des pesticides est également évoquée, pointe France 3 Poitou-Charentes.

Face aux difficultés qui les plombent, les ostréiculteurs du bassin d'Arcachon ont décidé de jouer la légèreté pour promouvoir leur produit, souligne La Dépêche du Midi. Dans une pub au goût un peu plus douteux que le produit qu'ils cultivent...

Mardi: le saumon, pas très "écolo friendly" (2/4)

Mathilde Tournier