BFMTV

Le chocolat va-t-il bientôt manquer?

Le cacao pourrait devenir un produit rare dans quelques années.

Le cacao pourrait devenir un produit rare dans quelques années. - -

Face à un engouement pour le chocolat de plus en plus important venant des pays émergents, l'offre mondiale en cacao pourrait être inférieure à la demande d'ici cinq ans.

Le chocolat, une espèce bientôt en voie de disparition? D'après l'Organisation internationale du cacao, la demande mondiale aura dépassée l'offre disponible d'ici cinq ans. Christian Constant, chocolatier installé à Paris analyse ce risque: "les plus grands consommateurs de chocolat aujourd'hui, c'est l'Europe et évidemment les Amériques. Mais l'on découvre qu'il y a de nouveaux consommateurs. Et ces nouveaux consommateurs, ce sont des pays de l'Asie".

Les pays asiatiques consomment en effet environ 40% de plus de chocolat qu'il y a 3 ans. Cette multiplication des consommateurs et des quantités demandées pèse sur les tarifs pratiqués par les producteurs. Depuis un an, les prix du cacao ne cessent de s'envoler. La hausse est estimée à 9% depuis le début de l'année et à près de 40% sur un an.

En cas de pénurie, les producteurs utiliseraient de nouvelles plantations

Michaël Ben David, grossiste en chocolat constate effectivement l'envol des cours. Cependant si le cacao venait à manquer, selon lui, les producteurs se tourneraient vers de nouvelles plantations. "On cherchera de nouveaux goûts, et de nouvelles textures en chocolat pour pallier cette pénurie, s'il y avait pénurie" précise-t-il.

Si les artisans risquent d'être contraints de réduire leur production ou de s'adapter aux nouvelles matières premières, les industriels étudient une toute autre piste. Le "Wall Street Journal" rapporte qu'ils pourraient réduire la présence de chocolat dans leurs produits ou trouver des substituts à cet ingrédient.

Dans tous les cas, les amateurs de chocolat devront sûrement mettre la main au porte-monnaie pour continuer à satisfaire leur gourmandise. Michaël Ben David estime que "les prix pourraient augmenter d'environ 10% dans les prochains mois".

A. M. avec Kelly Laffin et Cathleen Bonin