BFM Auto

Le Mondial de l’automobile pollué par un climat anti-voiture à Paris

Dernier coup de marteau sur les panneaux à l'entrée du Mondial

Dernier coup de marteau sur les panneaux à l'entrée du Mondial - J.B.

Piétonisation des voies sur berge, journée sans voiture, interdiction de circuler pour les véhicules anciens... le Mondial de l'Auto de Paris s'ouvre dans un climat particulièrement hostile envers nos amis à quatre roues.

Si Paris sera toujours Paris, la Ville Lumière n'est-elle pas de moins en moins la capitale mondiale de l'automobile? Alors que l'édition 2016 du Mondial de l'Auto s'ouvre ce jeudi à la presse, et samedi au grand public, retour sur les nombreux signaux négatifs émis ces derniers jours pour la bonne vieille voiture dans la capitale. 

De nombreuses marques absentes

Ford, Volvo, Mazda, Lamborghini, Bentley ou encore Alpine... la liste des absents à cette édition 2016 du Mondial de l'auto est bien longue. Si l'organisation préfère logiquement mettre l'accent sur ceux qui seront présents, avec une centaine de nouveautés présentées tout de même, le salon sonnera forcément un peu creux. Malgré sa fréquentation qui en fait l'événement automobile le plus populaire du monde (mais c'est aussi celui qui dure le plus longtemps avec 15 jours), le Mondial de l'auto devra forcément se réinventer pour survivre. Cela commence dès cette année avec la présence de nouveaux acteurs, Blablacar pour le covoiturage et voitures noires pour les VTC et l'organisation d'un forum consacré à l'innovation notamment.

Journées sans voiture et circulation fermée sur les berges

Journée sans voiture dans toute la capitale dimanche dernier, les Champs-Elysées réservés aux piétons tous les premiers dimanches de chaque mois depuis mai 2016 (dont le premier week-end d'ouverture du Mondial au grand public ce 2 octobre), Paris va de plus en plus loin pour bannir la voiture individuelle de ses artères. Ces événements restent toutefois ponctuels et ne bouleversent pas vraiment les habitudes des automobilistes. Si ce n'est un Fabrice Eboué quelque peu excédé par la politique de la ville menée par Anne Hidalgo...

En revanche, la fermeture des voies sur berge rive droite est de son côté permanente et définitive, avec le vote du conseil de Paris de ce lundi 26 septembre. Interrogé début septembre sur cette piétonnisation des voies sur berge, le commissaire général du Mondial, Jean-Claude Girot, ne cachait pas un certain agacement. "Le salon existe depuis 1898 et Paris reste la capitale de l’automobile. Qu’on essaye d’aménager pour améliorer le vivre ensemble, personne n’est contre. Maintenant prendre des décisions qui renforcent les embouteillages, ce qui entraîne davantage de pollution, je ne suis pas certain que ce soit une bonne solution", estime-t-il.

Verbalisation des vieilles voitures à partir du 3 octobre

Depuis le 1er juillet, les véhicules immatriculés avant 1997 n'ont plus le droit de rouler dans la capitale en semaine, de 8 heures à 20 heures. Dès ce lundi 03 octobre, les personnes en infraction seront désormais verbalisables. Si cette mesure traduit bien sûr la politique de la ville contre la circulation routière et en particulier envers les voitures les plus anciennes et donc polluantes, c'est sans doute la plus positive pour le Mondial de l'auto. Elle peut potentiellement inciter les Franciliens à s'offrir un véhicule plus récent et compatible avec les nouvelles exigences parisiennes! Et comme les véhicules de collection ne sont pas concernés par la mesure, les Parisiens pourront également flamber lors de la vente aux enchères qui sera organisée le 8 octobre, une première pour le Mondial de Paris.

Malus automobile annoncé en hausse

Cela ne concerne plus seulement Paris mais la France entière. Le malus automobile, pour les véhicules les plus polluants (et souvent sportifs) sera augmenté l'an prochain, le détail doit en être révélé cette semaine. Côté bonus, l'incitation se concentrera désormais sur les véhicules capables de rouler en 100% électrique, les électriques type Zoé ou Tesla et les hybrides rechargeables. Les hybrides "non-rechargeables" (comme la plupart des Toyota Prius) ne pourront donc plus en bénéficier.

Un salon sur la mobilité urbaine aux mêmes dates

C'est presque un symbole de la bataille qui se joue aujourd'hui entre partisans de la voiture individuelle et ceux qui veulent que la ville embrasse les nouvelles formes de mobilité. En même temps que le Mondial, Porte de Versailles, se tiendra ainsi le festival Autonomie à la grande Halle de la Villette, du 6 au 9 octobre. Un salon soutenu notamment par l'Ademe, l'agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie.

Julien Bonnet