BFM Business

A Munich, pour rouler écolo, les taxis préfèrent Jaguar aux allemandes

La ville de Munich  a commandé 10 Jaguar I-Pace

La ville de Munich a commandé 10 Jaguar I-Pace - Jaguar Land Rover

Une centrale de taxis de la ville de Munich a retenu la marque britannique Jaguar pour fournir dix exemplaires de son I-Pace 100% électrique.

C'est une information qui sonne comme une victoire anglaise en terre allemande. MTZ ("Müncher taxi zentrum"), une centrale de taxis de la ville de Munich, vient en effet de prendre livraison de ses dix premières voitures électriques auprès de la marque britannique Jaguar et non du plus bavarois des constructeurs automobiles: BMW.

Formation spécifique pour les chauffeurs

Jaguar Land Rover, qui appartient au groupe indien Tata Motors, a en effet donné le coup d'envoi du "E-Taxi Project", afin de proposer la première flotte de taxis électriques en Allemagne. Dans un tweet posté par la marque la semaine dernière, on peut voir des exemplaires de son premier véhicule électrique, l'I-Pace, arborant la couleur beige des taxis munichois et un traditionnel panneau noir et jaune sur le toit. 

Des chauffeurs de taxis ont été formés spécifiquement pour la conduite de véhicules électriques, en utilisant par exemple plutôt la récupération d'énergie, en relâchant la pédale d'accélérateur, plutôt que le frein pour ralentir.

Côté logistique: cinq voitures assureront des courses dans la ville pendant que les autres se rechargeront, a expliqué le directeur de la centrale de taxis de Munich Gregor Beiner, cité par le site Fleet Europe. Une manière de gérer le temps de charge relativement long que nécessite ce véhicule équipé d'une batterie de 90 kWh (480 km d'autonomie annoncée).

En attendant le BMW iX3

Si BMW, comme les autres constructeurs allemands, a prévu un vaste programme d'électrification de son offre, celle-ci n'est pas encore vraiment développée. Lancée en 2013, sa citadine i3 n'est en outre pas vraiment compatible avec un service de taxi. Les taxis de Munich pourraient toutefois bientôt craquer sur la version électrique du SUV X3, le iX3, annoncé pour 2020. 

Si, en l'absence d'un réseau de recharge rapide comme les superchargeurs que propose Tesla à ses clients, le Jaguar I-Pace risque de ne pas séduire beaucoup de particuliers à court terme, d'autres compagnies de taxis ou sociétés d'autopartage pourraient manifester leur intérêt. En début d'année, Waymo (la société de Google spécialisée dans les solutions de mobilité) avait annoncé l'acquisition de 20.000 exemplaires du SUV électrique pour les transformer en futures taxis 100% autonomes.

Julien Bonnet