BFM Auto

Google convertit ses voitures autonomes à l'électrique avec Jaguar

Waymo, la filiale de Google dédiée aux véhicules autonomes, a annoncé l'acquisition de 20.000 exemplaires de l'I-Pace, la première voiture 100% électrique de Jaguar.

Waymo, la filiale de Google dédiée aux véhicules autonomes, a annoncé l'acquisition de 20.000 exemplaires de l'I-Pace, la première voiture 100% électrique de Jaguar. - Jaguar Land Rover

Waymo, filiale de Google, vient d'annoncer un partenariat stratégique avec Jaguar. La marque britannique va fournir 20.000 exemplaires de son premier modèle 100% électrique, l'I-Pace. Ils seront adaptés en version 100% autonome.

Un premier gros client pour le Jaguar I-Pace! Waymo, filiale de l'américain Alphabet (le nom du groupe englobant les différentes activités de Google depuis 2015), va acquérir 20.000 exemplaires du nouveau SUV de la marque britannique, la première voiture 100% électrique de son histoire. 

La première Jaguar 100% électrique... et autonome

Ces modèles luxueux (les prix pour le public démarrent à 78.380 euros) ne sont pas destinés à servir de voitures de fonction aux cadres du géant américain. D'ici à 2020, ils viendront en effet compléter la flotte de véhicules autonomes de Waymo, actuellement composée de Chrysler Pacifica. Certes, il s'agissait d'une version déjà "électrifiée", hybride rechargeable pour être précis, mais n'offrant que 50 km d'autonomie en 100% électrique. Avec l'I-Pace, c'est un véritable véhicule zéro émission que s'offre donc Google, avec une batterie 90 kWh lui permettant de réaliser environ 400 km sur une charge pleine. 

Comme les précédents modèles utilisés par Google pour ses tests depuis 2009 (des Toyota et Lexus notamment) et son petit Pod "Firefly" qui a pris sa retraite l'an dernier, ce Jaguar I-Pace autonome sera logiquement agrémenté des différents éléments nécessaires (Lidar, radar et autres capteurs). 

Pionnier dans ce domaine de la conduite autonome, Waymo avait publié fin 2017 une vidéo montrant son Chrysler Pacifica réalisant les premiers trajets 100% autonomes (et sans superviseurs derrière le volant) sur routes ouvertes. Si ce sont encore des tests, l'entreprise américaine se positionne donc sur le futur marché des robots-taxis. 

Malgré l'accident mortel récent causé par un des prototypes utilisés par Uber (et avec un superviseur derrière le volant), l'émergence des voitures autonomes ne parait en effet pas remise en cause. Waymo vient d'ailleurs de souligner que sa voiture-test aurait de son côté évité la malheureuse piétonne

Julien Bonnet