BFMTV

Les chevaux sont capables de reconnaître les visages humains sur des photos

Un cheval (illustration)

Un cheval (illustration) - Pixabay

Une équipe de scientifiques ont pu prouver que les équidés pouvaient, avec une mémoire supérieure à six mois, reconnaître la photographie d'un être humain.

Et si les chevaux étaient encore plus intelligents qu'ils n'y paraissent? Dans une étude menée par Léa Lansade, ingénieure à l’Institut français du cheval et de l’équitation (IFCE, organisme né de la fusion du Service des Haras nationaux et du Cadre noir de Saumur), en collaboration avec des éthologistes de l’unité Physiologie de la reproduction et des comportements (Inrae, CNRS, Université de Tours, IFCE), il a été découvert que les équidés étaient capables de reconnaître un humain via une simple photographie.

Mémoire au-delà de 6 mois

Comme le rapporte La Croix, les chercheurs sont arrivés à cette surprenante conclusion en étudiant le comportement de plusieurs ponettes de race Welsh, des petits chevaux d'environ 1,30m. Ces tests se sont en réalité déroulés sur des écrans tactiles après "un apprentissage et une familiarisation d’environ huit mois", explique Léa Lansade. Au terme de cette période, ils étaient ainsi capables d'accéder au dispositif grâce à leur museau.

Là, deux visages apparaissaient, celui d'une personne connue et celui d'un inconnu. Les équidés devaient alors sélectionner la bonne personne et, en cas de bonne réponse, recevaient une récompense alimentaire, selon la méthode dite de l'"apprentissage par conditionnement." Les résultats de l'expérience ont été les mêmes avec des visages d'individus "rencontrés" six mois auparavant.

"Cela démontre que les chevaux ont des capacités de reconnaissance faciale avancées. En tant qu’être humain, serions-nous capables de reconnaître les animaux que l’on a croisés il y a plusieurs mois, juste en regardant leur photo? Les éleveurs oui, mais probablement pas la grande majorité d’entre nous", analyse Léa Lansade.

Compétences socio-cognitives sophistiquées

Et l'expérience ne s'est pas arrêtée là. En plus des photographies, les scientifiques ont également diffusé des petits films de 30 secondes aux chevaux. Sur les premiers figuraient une séquence ou un équidé est caressé. A la vue de cette scène, les sujets ont exprimé un comportement de confiance et leur rythme cardiaque s'est ralenti.

A l'inverse, les séquences montrant un cheval ausculté par un vétérinaire a eu l'effet diamétralement inverse. Là, les chevaux testés ont eu un sentiment de stress et leur rythme cardiaque s'est accéléré.

Les conclusions de cette étude sont multiples. Comme le souligne Léa Lansade, elle permet de mettre en lumière les compétences socio-cognitives sophistiquées des chevaux.

"Cette étude confirme que les chevaux peuvent utiliser un écran contrôlé par ordinateur et sont également capables de comprendre la nature figurative des images bidimensionnelles, ce qui constitue en soi une aptitude intéressante", conclut-elle.
https://twitter.com/Hugo_Septier Hugo Septier Journaliste BFMTV