BFMTV

Pour Adrien Taquet, la France prend "insuffisamment en charge les enfants victimes de violences sexuelles"

Emmanuel Macron "nous a demandé de mener des consultations rapides, dans les prochaines semaines", a explique lé secrétaire d'État.

Quelques heures après la publication d'une vidéo dans laquelle Emmanuel Macron annonçait plusieurs mesures pour venir en aide aux victimes de violences sexuelles sur mineurs, Adrien Taquet, secrétaire d’État chargé de l’Enfance et des Familles, a précisé ces dernières à notre antenne.

Pour lui, à l'heure actuelle, la France prend "aujourd’hui insuffisamment en charge les enfants victimes de violences sexuelles alors que la société "est prête à affronter collectivement" ces dossiers.

Plusieurs mesures

Comme l'a expliqué le président de la République, ce dernier sera chargé, en collaboration avec le Garde des Sceaux Éric Dupond-Moretti, de travailler sur plusieurs pistes.

"Le président a annoncé deux mesures fortes, qui vont changer les choses. Pour faciliter le repérage, deux visites systématiques seront proposées. Une en cours élémentaire et l’autre au collège, toutes les classes d’âge pourront parler. La deuxième mesure, c’est la question de la prise en charge des soins psychologiques, nous prenons insuffisamment en charge, nous voulons accélérer", a-t-il expliqué.

De plus, d'autres mesures pourraient voir le jour "dans les semaines à venir."

"Il nous a demandé de mener des consultations rapides, dans les prochaines semaines. Il y aura des questions plus juridiques, le seuil de non-consentement, est-ce qu’il fait créer un délit spécifique, est-ce qu’il faut qu'il soit imprescriptible? Ces questions seront sur la table et le gouvernement se forgera son opinion, s’il faut passer par la loi, nous passerons par la loi", conclut Adrien Taquet.
https://twitter.com/Hugo_Septier Hugo Septier Journaliste BFMTV